Fdesouche

15/10/2022

L’édition 2023 du dictionnaire a intégré de nouveaux mots et expressions d’origine africaine en se basant sur leur pérennité, leur fréquence et leur diffusion

[…]

« Babtou » et « babtou fragile » sont les variations du mot « toubab », qui est entré dans Le Petit Robert en 2014. Ce dernier désigne un Européen, un Français métropolitain ou un Blanc en général. Dans un sens péjoratif, un toubab est un Africain ayant adopté le mode de vie occidental. Si « babtou » n’est rien d’autre que la forme argotique de ce mot, l’expression « babtou fragile » évoque une personne faible, qui se pose en victime.

« Colorations locales »

Jérémie Kouadio N’Guessan, professeur en sciences du langage à Abidjan et membre du conseil scientifique du Dictionnaire des francophones, se réjouit de l’intégration de ces mots d’Afrique. « C’est l’aboutissement normal de choses. Nous nous sommes approprié cette langue et nous créons des mots. Je suis très heureux que ça se passe ainsi », déclare-t-il. Le professeur ivoirien estime cependant que le dictionnaire aurait pu en adopter encore davantage : « En Afrique, c’est le foisonnement. Je pense que pour le cas de la Côte d’Ivoire, une vingtaine de mots et expressions peuvent être intégrés sans problème. »

Et d’ajouter : « Pour les pays comme la Côte d’Ivoire, le Gabon et bien d’autres, qui n’ont pas de langue nationale dominante, je pense que le français va évoluer en se particularisant. Il faut qu’on accepte que cette langue prenne les colorations locales. »

[…]

Le Monde


12/05/2022

L’édition 2023 du Petit Robert contient de nouvelles définitions, dont les termes ont été largement employés dans l’actualité récente, notamment sanitaire.

Les questions sanitaires, sociétales et environnementales font partie intégrante du choix des nouveaux mots qui font leur entrée dans le dictionnaire du Petit Robert 2023.

  • Thérapie de conversion : Thérapie de conversion, prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne (pratique interdite dans plusieurs pays).

  • Genre fluide : (anglais gender fluid) Genre fluide, caractérisé par des fluctuations de l’identité de genre

  • .Identité de genre : Le genre auquel la personne s’identifie. « L’identité de genre est le sexe dans lequel se reconnaît le sujet » (J.-D. Vincent).Iel : Pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier (iel) et du pluriel (iels), employé pour évoquer une personne quel que soit son genre. Iel se définit comme non binaire. Les stagiaires ont reçu les documents qu’iels doivent signer. « Au pluriel iels peut être pratique, iels plutôt que ils pour dire : les gens, désigner une foule, un groupe mixte. » (C. Delaume).

  • Woke : 2017 ◊ argot afro-américain « éveillé », de to wake « se réveiller ». ANGLICISME. Qui est conscient et offensé des injustices et des discriminations subies par les minorités et se mobilise pour les combattre, parfois de manière intransigeante (surtout péjoratif, par dénigrement) ➙ conscientisé, engagé, vigilant. – N. Les wokes. ♦ N. m Ce mouvement, cette pensée. ➙ wokisme. « Les dérives du woke, bien réelles et navrantes » (P. Ndiaye) (cf. Culture de l’effacement).

  • Bail : Chose que l’on ne peut nommer. ➙ machin, truc. J’ai un bail à te raconter. – Affaire, projet mal défini. « Et c’est quoi les bails maintenant ? » (E. Bayamack-Tam). T’as un bail pour ce soir ?.
  • Chiller : Prendre du bon temps à ne rien faire.
  • Gênance : Sentiment de gêne, de malaise éprouvé dans une situation embarrassante. Quel moment de gênance !
  • Go : 1997 ◊ d’une langue d’Afrique de l’Ouest (bambara) FAMILIER. Jeune fille, jeune femme, petite amie.
  • Toubab : On rencontre la forme babtou (verlan). PÉJORATIF Babtou fragile : personne faible, qui se pose en victime.

www.caminteresse.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux