Fdesouche

ASML, l’un des plus importants fabricants de semi-conducteurs au monde, a demandé à ses employés américains de cesser de fournir des services aux clients chinois, alors que les dernières restrictions à l’exportation imposées par Washington commencent à toucher l’industrie mondiale des puces.

La société néerlandaise a déclaré dans un mémo que tout personnel américain, y compris les citoyens américains, les détenteurs de cartes vertes et les ressortissants étrangers vivant aux États-Unis, “n’ont plus le droit de fournir certains services aux “fabs” avancées en Chine”.

Les employés américains d’ASML “doivent s’abstenir – directement ou indirectement – d’assurer le service, l’expédition ou le soutien de tout client en Chine jusqu’à nouvel ordre, tandis qu’ASML évalue activement quelles “fabs” particulières sont affectées par cette restriction”. Une “fab” est l’autre nom pour une usine de fabrication de puces.

La note d’ASML, qui circulait sur les réseaux sociaux, a été athentifiée par un porte-parole de la société.

ASML est l’un des acteurs les plus importants de la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs, car elle produit une machine nécessaire à la fabrication des puces les plus avancées au monde. L’entreprise, dont le siège est aux Pays-Bas, est la seule société au monde à fabriquer ces machines de lithographie à ultraviolets extrêmes, qui sont utilisées par des entreprises comme TSMC, le fabricant de puces le plus avancé au monde.

La semaine dernière, le gouvernement américain a adopté des règles radicales visant à couper la Chine de ses principales puces et de ses équipements de fabrication de semi-conducteurs.

(…)

CNBC


Fdesouche sur les réseaux sociaux