Fdesouche

Les députés LFI élus en juin, qui avaient promis de démissionner de leur mandat francilien, refusent aujourd’hui de suivre ce principe car leur retrait signifierait la disparition de leur groupe. La pression monte en interne.

Chez les Insoumis, c’est un principe : on ne cumule pas les mandats. Cette règle morale est toutefois mise à mal dans le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, en Île-de-France en particulier où quatre députés LFI persistent à siéger dans l’hémicycle régional : Clémentine Autain, Sophia Chikirou, Raquel Garrido et Paul Vannier. Un choix d’autant plus surprenant que lors du précédent mandat, Clémentine Autain, dans la même situation, avait laissé la main à son suivant de liste. Chez les Insoumis, selon nos informations, la pression monte. «Des militants mais aussi des cadres font savoir que la situation ne peut pas durer», indique une source du mouvement.

Les élus doivent se justifier. Car ce maintient a bien une explication. «Si nous démissionnons tous les quatre, explique Paul Vannier, notre groupe passera de 10 à 6 élus. Or la barre pour constituer un groupe est de 7 élus.» En charge des élections au sein du mouvement, il poursuit : «Nous serions condamnés au silence dans un débat déjà corseté en Île-de-France. C’est hors de question pour nous car nous y faisons un travail important». «Nous sommes vraiment en phase, assure de son côté Clémentine Autain, députée de Seine-Saint-Denis. Si on démissionne, on démissionne tous. Nous sommes partants mais pas au prix de l’effacement d’un groupe de la France Insoumise…» Celle qui avait mené une liste commune avec le PCF aux régionales assure avoir «proposé et reproposé un groupe en commun» à ses partenaires communistes, mais elle certifie que «la porte semble fermée».

(…)

Le Figaro

En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux