Fdesouche

Le tribunal correctionnel d’Aix retient les menaces de mort contre les policiers proférées par un Tchétchène en verve

La nuit du 30 au 31 août, Ansar a fêté son 24e anniversaire avec des amis. Et beaucoup d’alcool. À l’aube, le voilà au volant à Martigues en pleine altercation avec une femme chauffeur de taxi qui se prend au visage : “On va vous égorger comme des petits cochons”. La police municipale le poursuit. Un des policiers a cru voir un coup de poing américain brandi – fut-ce une bague volumineuse ? – et lui assène un coup de matraque. Ansar saigne tant que ses traces conduisent les policiers à son appartement. Il s’enfuit par la fenêtre, tombe de deux mètres, se fracture le poignet. Il est interpellé à terre.La garde à vue débutée au commissariat à 8 h est interrompue pour l’hospitaliser mais il ne peut être opéré du bras qu’à 14h.

(…) La Provence


Fdesouche sur les réseaux sociaux