Fdesouche

Le journaliste français Olivier Dubois otage du « Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans » depuis 18 mois (MàJ : Les directions de nombreux médias français signent un appel pour que personne ne l’oublie)

Olivier Dubois : Journaliste freelance. Basé au Mali, Bamako, depuis août 2015. Je couvre l'actualité nationale malienne, plus particulièrement sur les sujets sécurité, terrorisme et mise en oeuvre de l'accord de paix d'Alger. Coauteur et coréalisateur de « Poilorama », web série documentaire pour ARTE Créative. Correspondant pour Le Point Afrique et Libération.

08/10/2022

Dans cette vidéo, la cheffe du service Planète de Libération, Sonia Delesalle-Stolper, exprime son inquiétude de voir un compagnon de route du journal captif depuis aussi longtemps. Elle pointe également une absence d’informations préoccupante, la dernière vidéo où on le voit en vie datant de mars dernier, et en appelle à l’Etat pour qu’il soit libéré au plus vite.

Dix-huit mois de silence. D’inquiétude. D’interrogations.

Nous ne savons pas grand-chose. Nous savons qu’il était parti interviewer un chef jihadiste à Gao, dans le nord du pays. Qu’il est depuis retenu en otage par le Jnim (selon l’acronyme en arabe), le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, affilié à Al-Qaeda.

Seules deux vidéos d’Olivier nous sont parvenues. La dernière a été diffusée en mars. Depuis, rien.

De nombreux directeurs de grands médias français ont accepté de signer cet appel, initié par «Libération» et Reporters sans frontières (RSF), qui demande aux autorités françaises d’accentuer leurs efforts pour obtenir au plus vite la libération du reporter de 48 ans, enlevé le 8 avril 2021 en plein centre-ville de Gao, dans le nord du Mali.

Dov Alfon (Libération), Emmanuelle AndreaniThomas PitrelStéphane Regy (Society), Nicolas Barré (les Echos),Nicolas Beytout (l’Opinion)Vanessa Burggraf (France 24), Alexis Brézet(le Figaro), Jérôme Cazadieu (l’Equipe), Nicolas Charbonneau (le Parisien), Phil Chetwynd (AFP), Eric Chol (l’Express), Jean-Pierre Dorian (Sud Ouest), Aurélie Dubois-Bisicchia (Chut !), Jérôme Chapuis (la Croix), Jacques Esnous et Frank Moulin (RTL), Jérôme Fenoglio (le Monde), Marc-Olivier Fogiel et Hervé Beroud (BFM), Fabien Gay (l’Humanité),Stéphane Gendarme (M6), Etienne Gernelle (le Point), Vincent Giret (Radio France), Luc Hermann (Premières lignes), Françoise Joly (TV5 Monde)Laurent Lucas (Brut), Caroline Mangez (Paris Match), Cécile Mégie (RFI), Marco Nassivera (Arte), Edwy Plenel (Mediapart), Natacha Polony (Marianne), Cécile Prieur (l’Obs), Guilhem Ricavy (la Provence), Isabelle Roberts (les Jours), François Soudan (Jeune Afrique), Catherine Tricot (Regards), Souad El Tayeb (Radio Monte Carlo Doualiya), Frédéric Vézard (DNA).

Libération


19/08/2022

Le gouvernement français a assuré rester totalement engagé pour la libération du journaliste Olivier Dubois enlevé au Mali, après le retrait cette semaine de la force Barkhane de ce pays en proie à la propagation jihadiste.

Le retrait de l’opération Barkhane du Mali ne diminue en rien la mobilisation de la France pour faire libérer M. Olivier Dubois“, a dit devant la presse le porte-parole adjoint des Affaires étrangères François Delmas. Le dernier soldat français a quitté le Mali après neuf ans d’engagement contre les jihadistes. La junte au pouvoir à Bamako depuis le putsch d’août 2020 s’est détournée de la France et de ses alliés pour se tourner vers la Russie.

Tous les efforts sont déployés pour obtenir la libération de notre compatriote“, a déclaré François Delmas à l’approche du 500ème jour de captivité d’Olivier Dubois dimanche. Le journaliste indépendant, qui vit et travaille au Mali depuis 2015, a lui-même annoncé son enlèvement dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 5 mai 2021. Il y expliquait avoir été kidnappé le 8 avril à Gao, dans le nord du Mali, par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance jihadiste au Sahel, liée à Al-Qaïda. Il est le seul otage français recensé dans le monde.

La Provence


08/10/2021


06/08/2021

Le journaliste, seul otage français connu dans le monde, avait lui-même annoncé son enlèvement dans une vidéo diffusée en ligne.

La famille du journaliste français Olivier Dubois, enlevé au Mali en avril par un groupe djihadiste, appelle la France et le Mali « à s’unir » pour parvenir à sa libération, dans un texte envoyé jeudi à l’AFP.

Ce texte a été écrit à l’occasion de l’anniversaire du journaliste qui fêtera ses 47 ans en captivité le vendredi 6 août, soit près de quatre mois jour pour jour après son enlèvement. « Comme Martin Luther King en août 1963, nous avons un rêve… Celui de croire que tu retrouveras ta liberté rapidement et que nous fêterons cet instant tous ensemble, mère, frère et sœurs accompagnés de tes enfants. Nous rêvons aussi que la France et le Mali s’unissent, enfin, pour te sortir du Sahel », écrivent-ils.

« Que les États français et malien nous entendent et exaucent ce souhait, car eux seuls ont la possibilité de le réaliser désormais », poursuivent-ils, appelant le journaliste à s’« accrocher ».

[…]

Le Parisien


06/05/2021


05/05/2021


Fdesouche sur les réseaux sociaux