Fdesouche

01/10/2022

Le chiffre des effectifs jugé faux, des déclarations de la maire mal vécues, des salaires considérés trop bas. Le syndicat FO police municipale, majoritaire à Nantes, relaie « la colère rouge écarlate » d’agents de la PM et demande à être reçu par Johanna Rolland. Ce vendredi 30 septembre, la mairie admet une « maladresse de langage ».

(…)

Le chiffre donné par la maire Johanna Rolland, dans une interview à Ouest-France, mardi 27 septembre, a fait bondir des agents de la police municipale (PM) de Nantes. Et provoqué des réactions vives, relayées par le syndicat majoritaire, FO police municipale : « Comment peut-elle annoncer 180 policiers municipaux aujourd’hui (en comptant les 26 de la police métropolitaine des transports, NDLR) ?, peste Laurent Desgens, délégué syndical. Les chiffres officiels au 1er novembre 2022, avec les arrivées annoncées, sont de 126 policiers municipaux et de 20 dans les transports. Soit un total de 146. S’il y a des départs d’ici-là, nous serons donc sous ce chiffre. »

(…)  « Les gars sont dans une colère rouge écarlate. On dirait que la mairie s’amuse à nous rabaisser, s’énerve Laurent Desgens. Si on voit un acte de délinquance en flagrant délit, on ne détourne pas les yeux ! On a obligation d’intervenir, comme n’importe quel citoyen et encore plus quand on porte un uniforme. »

Ouest-France


30/09/2022

« C’est de pire en pire », soufflent des enquêteurs de la police. Mercredi soir 28 septembre 2022 à Nantes, des tirs en rafale et un jeune homme de 17 ans touché en thorax en plein jour aux Dervallières. Le lendemain matin, un corps en partie brûlé dans un parc…

Tous se disent inquiets, très inquiets ​après la série noire qui secoue des quartiers nantais et la cité des Dervallières, en particulier, ces dernières semaines. On est face à un tel déchaînement de violence incontrôlée que je ne comprends plus. Avant, les truands réglaient leurs comptes entre eux. Là, on a affaire à des gars qui rafalent à l’arme de guerre en plein jour un jeune qui n’a aucun antécédent. Et qu’il y ait des policiers tout près n’y change rien. On met des policiers sur le terrain. Ça tire quand même à tout-va.

(…)

Ouest France

29/09/2022

En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux