Fdesouche

Royaume-Uni – Les députés britanniques ont demandé ce soir une action urgente pour “écraser” les réseaux de passeurs de migrants gagnant des millions de livres grâce aux traversées dangereuses de la Manche.

Leurs appels ont été lancés après qu’une enquête sous couverture du Daily Mail a révélé qu’un gangster albanais dirigeait ouvertement ce commerce infâme à Dunkerque.

Surnommé le “Lion d’or”, il gagne environ 1 million de livres par semaine en envoyant des migrants en Grande-Bretagne sur des canots pneumatiques de fortune.

Il a déclaré à des journalistes, qui se faisaient passer pour des clients, qu’il pouvait les prendre pour 4 500 £ chacun et a promis que les autorités britanniques leur donneraient de la nourriture, des couvertures et tout ce dont ils avaient besoin avant de les loger dans un hôtel. “Après cela, vous pourrez aller où vous voulez”, a-t-il dit.

Montrant avec quelle facilité les passeurs peuvent déjouer les autorités, le gangster a été arrêté par la police française quelques heures après notre rencontre, avant d’être relâché le lendemain matin pour reprendre immédiatement ses activités.

Ce gang n’est que l’un des nombreux gangs de trafiquants hautement organisés que nous avons découverts dans le nord de la France, dont l’un compte 600 personnes sur une liste d’attente pour une place sur un petit bateau.

Notre enquête choquante a également révélé que la guerre des gangs – avec de fréquentes fusillades – est monnaie courante entre les trafiquants rivaux qui agissent comme des chefs de la mafia se battant pour le contrôle des camps illégaux et des zones de lancement sur les plages.

Plus de 32 000 migrants ont traversé la Manche à bord de petites embarcations depuis le début de l’année, soit plus que pendant toute l’année 2021.

(…) La place de la Gare de Dunkerque, où se trouvent les gares ferroviaire et routière, est devenue une étape importante pour les personnes en route vers le Royaume-Uni, selon notre enquête conjointe avec le programme Piranja de la chaîne albanaise ABC News. Les hôtels bon marché qui entourent la place sont remplis de migrants qui attendent un bateau, tandis que les chauffeurs de taxi proposent une offre spéciale à 30 euros pour vous emmener dans un camp illégal. En raison de l’afflux de migrants albanais, certains commerçants et cafés de Dunkerque ouvrent désormais le dimanche pour répondre aux besoins des clients supplémentaires.

(…) Le “Lion d’or” a été emmené par la police dans le cadre d’une rafle de tous les Albanais présents dans le café à ce moment-là – à l’exception d’un seul qui se trouvait dans les toilettes. Mais le lendemain matin, le “Lion d’or” était de nouveau en activité.

“Ils ne peuvent rien faire car j’ai les documents nécessaires pour rester ici”, a-t-il déclaré dans un message WhatsApp.

Comme ils sont originaires d’un pays candidat à l’adhésion à l’UE, les Albanais sont libres d’entrer en France et d’y rester 90 jours sans visa. D’autres trafiquants opèrent à partir d’un camp de migrants situé à proximité de Dunkerque, qui sombre fréquemment dans la violence, dans le cadre d’une lutte pour le contrôle du trafic.

(…) Daily Mail


Fdesouche sur les réseaux sociaux