Fdesouche

25/09/2022

La Cour d’appel de Nador (Nord-Est du Maroc) a condamné à trois ans de prison ferme chacun de 12 migrants soudanais, pour «outrage à des fonctionnaires publics pendant l’exercice de leur fonction, rébellion commise en réunion de plus de deux personnes et entrée illégale en territoire national». En première instance, le groupe a été condamné à onze mois chacun. Les concernés ont été arrêtés le 18 juin dernier, lors de violences survenues six jours avant le drame du 24 juin à la clôture de Melilla, a indiqué vendredi l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Nador.

L’ONG a considéré ce jugement «très dur et inattendu», surtout au vu du verdict en première instance. D’autres groupes de migrants comparaissent encore en appel, à la fin du mois de septembre et en octobre prochain, dans le cadre des violences survenues le 24 juin dernier.

Ce jour-là, près de 2 000 migrants ont tenté de traverser la clôture de Melilla. A la suite de violences, 23 migrants sont morts et 77 autres ont été blessés, tandis que 140 membres des forces de l’ordre ont été blessés, selon le bilan officiel. L’AMDH estime que le nombre de morts parmi les ressortissants est de 27.

yabiladi

Merci à Adri

20/07/2022

Le tribunal de première instance de Nador (nord-est du Maroc) a condamné, mardi, 33 migrants ayant pris d’assaut la clôture séparant les villes de Nador et de Melilla et attaqué les éléments des forces de l’ordre, à 11 mois de prison ferme.

Ces migrants, en situation irrégulière au Maroc, majoritairement des Soudanais , ont été poursuivis condamnés pour « entrée illégale sur le sol marocain», «violence contre agents de la force publique», «attroupement armé», «refus d’obtempérer» et «participation à une bande criminelle en vue d’organiser et faciliter l’immigration clandestine à l’étranger».

Un deuxième groupe de migrants, au nombre de 28, poursuivis, en plus des chefs d’accusation précités, pour « incendie volontaire» et «séquestration» attend d’être fixé sur son sort par la Cour d’appel de Nador.

[…]

La Presse


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux