Fdesouche

Depuis déjà un an, Laurent Wauquiez propose à la Ville de Lyon une aide non négligeable pour renforcer la sécurité.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes se disait ainsi prête à débourser 1 million d’euros pour que Grégory Doucet développe sa vidéoprotection.

Jusqu’à présent, les écologistes s’étaient toujours refusés à accepter la main tendue de la Région. Rebondissement il y a quelques jours : Grégory Doucet a changé d’avis. Dans un courrier que LyonMag a pu consulter, le maire de Lyon se dit prêt à accepter le million d’euros. Mais pas pour faire ce que Laurent Wauquiez avait en tête.

Non, la Ville n’achètera pas de nouvelles caméras avec cette enveloppe. Beau joueur, l’écologiste a inclu sa liste d’achats pour être totalement transparent :

– L’achat de barrières anti-véhicules béliers “qui protègent les espaces publics notamment lors des multiples évènements qui se déroulent à Lyon”

– L’achat d’une camionnette “permettant à nos équipes de transporter la piste d’éducation routière à partir de laquelle la police municipale en partenariat avec l’association de prévention routière, réalise des actions de sensibilisation dans les écoles”

– L’achat de talkies-walkies “qui seront mis à disposition des organisateurs d’évènements afin qu’ils puissent mieux veiller au bon déroulement de leurs manifestations”

– L’achat de chasubles spécifiques “qui permettront une meilleure identification par le public des équipes d’encadrement d’évènements”

Et des urinoirs inclusifs pour femmes…

Sur ce dernier point, on imagine Laurent Wauquiez s’étrangler. Il l’a d’ailleurs dit au Progrès : “La gravité de la situation nécessite des actions rapides et concrètes pour enrayer la hausse de la délinquance telles que le renforcement des systèmes de vidéoprotection et de l’équipement de la Police municipale. C’est à cela qu’est destinée l’aide proposée par la Région, et non à financer des gadgets idéologiques”.

Pied-de-nez sous forme d’affront ou véritables demandes de la part de Grégory Doucet ? Les relations entre mairie et Région ne sont pas prêtes de se réchauffer. Une chose est sûre, le million d’euros n’est plus sur la table.

LyonMag


Fdesouche sur les réseaux sociaux