Fdesouche

La directrice général du groupe parlementaire des Verts, Filiz Polat, a salué une décision de la ville de Hanovre, selon laquelle un tiers de tous les postes nouvellement annoncés devraient être donnés à des candidats issus de l’immigration. “Un maire vert fait la différence !”, a écrit la femme politique d’origine turque sur Twitter mercredi.

Le comité d’intégration de Hanovre s’était auparavant prononcé à l’unanimité en faveur d’une “augmentation significative” de la proportion de personnes d’origine étrangère dans l’administration de Hanovre. « Afin d’atteindre cet objectif d’ici cinq ans, 30 % de tous les postes vacants doivent être pourvus par des personnes issues de l’immigration. En conséquence, le chiffre cible pour toutes les nouvelles embauches est de 30 %.

Verts, SPD et CDU votent pour l’initiative

En outre, une campagne publicitaire devrait être mise en place afin de “motiver les jeunes issus de familles immigrées à profiter du large éventail d’opportunités de formation et d’études dans la capitale de l’Etat”. Hanovre est une « ville d’immigration ».

Pour le souligner, ils veulent poursuivre la “Journée de la diversité” dans les écoles municipales, développer davantage le “coaching antiraciste” dans les autorités et faire connaître un prix pour les “entreprises migrantes” dans l’économie. Les Verts ainsi que le SPD et la CDU siègent au comité d’intégration de la ville. Le maire vert, Belit Onay, gouverne actuellement à Hanovre.

La critique de la décision est venue, entre autres, du député FDP du Bundestag, Alexander Graf Lambsdorff. “Tout cela est évidemment inconstitutionnel, si je comprends bien notre loi fondamentale”, a-t-il déclaré mercredi sur Twitter. A l’inverse, la ville de Hanovre ne peut pas réserver les deux tiers des postes vacants aux “Allemands bio”.

Vorteil Migrationshintergrund: Grüne lobt Quotenregel in Hannover

(Merci à Jean)

Le plan est prêt: au sein de l’administration municipale, un tiers de toutes les nouvelles embauches d’ici 2026 devront avoir une origine migratoire.

La commission internationale a donné son feu vert à la mise à jour du plan d’intégration local “Nous 2. 0” à Hanovre. Celui-ci prévoit notamment d’augmenter le nombre d’employés de la ville ayant une origine migratoire (…)

D’ici la fin de l’année 2026, environ un tiers de tous les nouveaux postes mis au concours à la ville devraient être occupés par des candidats d’origine étrangère. C’est ce que prévoit le nouveau plan d’intégration “Wir 2.0”, qui a été approuvé jeudi soir par le conseil municipal de la ville de Hanovre.

Selon les données de l’administration, 39,2% des personnes en âge de travailler, c’est-dire âgées de 18 à 64 ans, vivant actuellement à Hanovre sont issues de l’immigration. Dans l’administration municipale, ce chiffre n’est que de 14%. Pour atteindre l’objectif de 17% fixé par le nouveau plan d’intégration d’ici fin 2026, il faudrait désormais que 30% de tous les postes à pourvoir soient occupés par des candidats issus de l’immigration (…)

Hannoversche Allgemeine Zeitung

(Merci à D.)


Fdesouche sur les réseaux sociaux