Fdesouche

21/09/22

Le père Guillou est prêtre à Rennes depuis sept ans. « J’ai déjà été insulté mais c’est la première fois que je subis une agression physique, explique-t-il. Je n’ai cependant pas été agressé parce que je suis prêtre. Ça aurait pu être n’importe qui d’autre. J’ai voulu témoigner de ce qui m’est arrivé par solidarité avec les citoyens rennais à qui c’est déjà arrivé ».

Les bénévoles de la paroisse pas rassurés

Le père Nicolas Guillou annonce son intention de porter plainte. « Ce n’est pas non plus normal d’être agressé comme ça, simplement en se promenant en ville. C’est une atteinte à la liberté de circuler tranquillement, ajoute-t-il. Plusieurs de mes paroissiens m’ont déjà fait part de leur crainte de se promener le soir place Hoche ou dans les environs, certains se sont déjà fait racketter à la sortie de la messe. Les bénévoles de la paroisse ne sont pas non plus rassurés à la nuit tombante. Nous avons d’ailleurs décidé de désormais fermer la basilique à Saint-Aubin dès 17 h ».

(…) Ouest France

19/09/22

(Merci à Vincent)


Fdesouche sur les réseaux sociaux