Fdesouche

En moins de 24 heures, deux personnes ont été tuées par des tirs policiers, lors de deux refus d’obtempérer. Deux drames qui soulignent la hausse de ce délit de refus d’obtempérer.

[…]

On ne connaît pas encore le nombre de refus d’obtempérer pour 2022, mais ce qui apparaît c’est que depuis le début de l’année le nombre de personnes tuées par des policiers lors de refus d’obtempérer est en nette augmentation. En 2021, selon les chiffres de l’IGPN et de l’IGGN, quatre personnes avaient été tuées dans ces circonstances, une seule en 2020 en zone police.

Ces chiffres s’inscrivent dans une hausse continue depuis sept ans du nombre de refus d’obtempérer, puisqu’un rapport du Sénat avait déjà montré une hausse de 28% de ce délit entre 2015 et 2020. Cette hausse s’est poursuivie l’an dernier, passant de 25 871 refus d’obtempérer en 2020 à 26 320 refus d’obtempérer en 2021. Ce délit est aujourd’hui le principal motif pour lequel les policiers utilisent leurs armes de service.

[…]

Franceinfo


Fdesouche sur les réseaux sociaux