Fdesouche

Adidas vient de lancer une collection de burkini. Le blogueur et essayiste Naëm Bestandji explique en quoi la marque cautionne le sexisme islamiste.

« Couvre-toi et profite de l’eau à la plage ou à la piscine »… Telle est l’injonction formulée aux femmes sur un site Internet. Nous pourrions imaginer naviguer sur un site salafiste ou Frère musulman pour qui l’obsession sexuelle du corps des femmes est maladive et le patriarcat seul moyen, à leurs yeux, d’apaiser leur libido par l’occultation de l’objet de tentation. Pas du tout. Nous sommes sur le site de vente en ligne d’Adidas. C’est sa phrase d’accroche pour proposer sa collection sexiste de burkinis qu’il nomme « hijab de natation ».

[…]

Tribune à lire sur Marianne


Fdesouche sur les réseaux sociaux