Fdesouche

En moins de deux mois, neuf épisodes de violences par arme à feu ont été enregistrés dans la capitale des Alpes sur fond d’économie parallèle. Derniers faits en date : deux blessés graves boulevard Foch dans la nuit de samedi à dimanche et deux fusillades place Saint-Bruno en pleine journée.

Grenoble sortira-t-elle un jour de la spirale de l’ultra-violence à laquelle l’omniprésence de l’économie parallèle, trafic de stupéfiants au premier chef, semble l’avoir condamnée ? Malgré les efforts des autorités judiciaires et des services d’enquête pour déstabiliser les groupes criminels, c’est bien un constat pessimiste qui s’impose en cette fin d’été brûlant. Pour la seule commune de Grenoble, neuf épisodes de violence par arme à feu ont été répertoriés depuis la fin du mois de juin, la majorité d’entre eux étant liée à des règlements de comptes. Telle une fatalité, cette loi sauvage du règlement de comptes permanent ne semble plus, en apparence, concerner grand monde, comme si elle n’avait pas pour théâtre les rues de la […]

Le Dauphiné


Fdesouche sur les réseaux sociaux