Fdesouche

Frappé, enlevé puis laissé pour mort pour une simple affaire de moto-cross. Depuis le mardi 2 août en fin de soirée, un jeune homme de 20 ans est entre la vie et la mort à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Yvelines). Il avait été découvert inconscient par un passant dans une rue de Carrières-sous-Poissy, vers 20h. Selon les informations du Parisien, l’affaire qui a failli lui coûter la vie a débuté un peu plus tôt dans la journée. Vers 15h40, le jeune Kémys se rend sur le square Lamartine, à Fontenay-le-Fleury. Il doit y vendre une moto-cross, au sujet de laquelle il avait déposé une annonce en ligne quelques jours auparavant.

Sur place, quatre acheteurs se présentent. Immédiatement, deux d’entre eux dérobent la moto, tandis que les autres attaquent Kémys et le rouent de coups. Prévenue, la police arrive rapidement sur les lieux. Son intervention, raconte Le Parisien, provoque la fuite des agresseurs mais pas celle de Kémys, qui restera pourtant très évasif sur l’identité et les motivations de ses agresseurs. Le jeune homme, bien que déjà blessé, refuse même de déposer plainte.

Déjà violente, l’affaire va encore franchir un cap une heure plus tard. Alors qu’il circule à pied devant la gare routière de Montigny-le-Bretonneux, Kémys est enlevé par une bande de cinq hommes circulant à bord d’une Peugeot 208. Grâce au témoignage d’un passant, la police se lance à la poursuite du véhicule et de l’un de ses passagers, identifié grâce à son tee-shirt rouge. Sans succès. Vers 20h10, enfin, les forces de l’ordre retrouvent Kémys. Il est cependant trop tard : dans la rue où il gît, le jeune homme est en état de mort cérébrale. Toujours hospitalisé, on ignore aujourd’hui son état de santé.

(…) Valeurs


Fdesouche sur les réseaux sociaux