Fdesouche

La Ville Lumière est connue dans le monde et attire chaque année des touristes avides de découvrir la capitale qui fait fantasmer aux quatre coins du globe. Elle est la cinquième ville la plus touristique du monde. Ils sont pourtant nombreux à déchanter et cela porte désormais un nom : le « syndrome de Paris ».

Et ils sont nombreux à poser leurs valises. En 2021, pas moins de 22,6 millions de touristes ont foulé les pavés de la ville. Seulement voilà, tous ne repartent pas forcément avec des étoiles dans les yeux, bien au contraire. Beaucoup de touristes, une fois sur place, déchantent et le rêve de Paris se transforme en cauchemar.

Comme le rapporte le magazine Néon : « Le syndrome de Paris fait en effet partie d’une catégorie de pathologies plus vastes, appelées “les syndromes du voyageur”. Ceux-ci regroupent par exemple le syndrome de Stendhal, ou syndrome de Florence, qui peut survenir chez certains voyageurs exposés à une abondance d’œuvres d’art ; ou encore le syndrome de Jérusalem, lorsque l’on se trouve dans un lieu hautement religieux ».

Les Japonais seraient particulièrement concernés par le syndrome de Paris. Le désenchantement provient du fait que Paris ne ressemble pas exactement à la carte postale et à l’image fantasmée que l’on a d’elle, comme l’explique le psychothérapeute Rodolphe Oppenheimer au Journal des Femmes : « Les cartes postales de la Tour Eiffel, le luxe, le romantisme disparaissent soudainement derrière un côté sombre qu’ils ne soupçonnaient pas. Les rues sales, les transports bondés et la profusion de pickpockets n’ont rien à voir avec cette ville merveilleuse sur laquelle ils fantasmaient tant depuis de nombreuses années ». Cette idéalisation de la ville lumière peut donc s’avérer dangereuse et gâcher quelque peu l’expérience du voyage.

msn


Fdesouche sur les réseaux sociaux