Fdesouche

Squat d’Ollainville (91) : le « squatteur » s’était mis d’accord en « gré à gré, comme cela peut se faire en Tunisie » avec un arnaqueur sans rapport avec le bien, celui-ci est en fuite là-bas (MàJ)

12/07/2022

(…)

La maison d’Ollainville appartenait par le passé à une retraitée. Lorsqu’elle décède, sa nièce en hérite. Elle lutte régulièrement pour faire expulser des squatteurs. Un arrêté préfectoral fait état de l’expulsion de deux d’entre eux en avril 2021. Pendant ce temps-là, Saber B. rencontre Issam A., une connaissance qui se présente comme le propriétaire de la maison. Il lui fait signer un faux compromis de vente le 29 août 2021. « Il a signé un contrat de gré à gré, comme cela peut se faire en Tunisie », poursuit Me Maktouf. « Au pays, ça se passe comme ça », justifie Saber B., qui maîtrise mal le français. Sur les 120 000 euros demandés par Issam A., Saber B. aurait ainsi fait un virement de 43 000 euros et lui aurait donné le reste en liquide, selon son avocate. « C’est ma grande erreur », reconnaît-il. Une transaction illégale en France où le plafond maximal autorisé de liquide pour une transaction immobilière s’élève à 3 000 euros. Cet argent, Saber B. dit l’avoir obtenu par la vente d’une parcelle en Tunisie et ses nombreux chantiers non déclarés.

(…)

Pour Saber B., l’offre d’Issam A. tombe à point nommé. Arrivé en France en 2017 via l’Italie par bateau, il a fait venir sa famille avec qui il vit en colocation avec une autre famille à Stains (Seine-Saint-Denis). Lorsqu’il visite la maison d’Ollainville, il tombe sur deux squatteurs. En échange de petits travaux de jardinage, Saber B. accepte qu’ils restent dormir le temps de son emménagement. Puis il s’y installe « en septembre 2021 », en entrant avec des clés. « Quelles clés ? C’est une énigme », s’étonne le maire de la commune, Jean-Marie Giraudeau. Saber B. fait une petite fête, nettoie sa maison, lui passe un coup de peinture et scolarise tous ses enfants à Ollainville le 12 novembre, selon le maire. Mais Issam A., qui s’est volatilisé, n’était pas le seul à avoir des vues sur le logement. Une agence immobilière est sollicitée par la réelle propriétaire du bien. Elle constate que la maison n’est pas occupée légalement et la propose donc à bas prix à Laurent et Élodie, le couple du Val-de-Marne que nous avions rencontré en juin. Ils signent une promesse de vente le 2 mars chez le notaire. Contactée, l’agence n’a pas répondu à nos sollicitations, tandis que la notaire a invoqué le « secret professionnel ».

Le Parisien

11/07/2022

Squat d’Ollainville (91) : le « squatteur » s’était mis d’accord en « gré à gré, comme cela peut se faire en Tunisie » avec l’ancien propriétaire, en fuite là-bas (MàJ)

11/06/2022

MàJ : Opération de communication montée par le couple pour récupérer son bien

10/06/22

Laurent, le propriétaire : “Ils me demandent 5 000 euros et 1 mois de délai pour partir. C’est du chantage !


La maison squattée d’Ollainville, en Essonne, a été libérée. La famille – un couple et ses enfants – qui l’occupait est partie d’elle-même, rapporte BFMTV.

(…) Le Point


09/06/22

Maison squattée dans l’Essonne : le préfet ordonne l’expulsion des squatteurs, “conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur”

(…) France Info


08/09/06 :

Ollainville (91) : un couple ne peut pas emménager dans sa maison car elle est squattée par une famille tunisienne

https://www.youtube.com/watch?v=vS31t3WEZEA

Elodie et Laurent ont acheté une maison à Ollainville (Essonne) en mai dernier. Alors qu’ils devaient emménager, ils ont eu la très mauvaise surprise de constater qu’elle était squattée par une famille avec quatre enfants. Une longue procédure s’engage pour récupérer le bien.

Élodie et Laurent se voyaient déjà profiter des douces soirées d’été dans leur jardin avec leurs amis. Mais en mai, au moment de poser leurs cartons dans leur nouvelle maison, à Ollainville en Essonne, c’est la douche froide. Ils constatent qu’elle est squattée. Elle semblait pourtant cocher tous les critères du couple, qui vivait jusqu’ici dans un deux-pièces à Gentilly (Val-de-Marne). Élodie et Laurent ont acheté ce pavillon de 70 mètres carrés adossé à un terrain de 1 800 mètres carrés, pour 140 000 euros.

(…) Il s’agit d’une famille tunisienne avec quatre enfants

(…) Le Parisien

(Merci à ricoptere)


Fdesouche sur les réseaux sociaux