Fdesouche

Ces derniers mois, de nombreuses boîtes aux lettres ont été soit supprimées, soit condamnées dans la capitale. La Poste dit avoir agi en réponse à un phénomène important de vols de courrier. Les syndicats dénoncent des mesures d’économie cachées.

Elles pigmentent les rues de Paris comme les cabines téléphoniques rouges habillaient les rues de Londres. Debout sur un pied ou d’un bloc posé sur le trottoir, parfois accrochées au mur, les boîtes aux lettres jaunes de La Poste vont-elles connaître le même sort que le mobilier urbain anglais ? Ces derniers mois, plusieurs ont été condamnées, et ce message apposé sous les fentes : « Fermée pour des motifs de sécurité ».

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux