Fdesouche
Contrôlé en grand excès de vitesse, sans permis de conduire, alcoolisé et sous stupéfiants à La Rochelle

Un « petit » défiguré. Des balles de kalachnikov dans la boîte aux lettres et des impacts sur la porte de la mère de l’auteur du coup de couteau. Ambiance tendue depuis fin mai entre les quartiers des Izards et de Bellefontaine à Toulouse.

Tout commence la nuit du 21 mai. Une voiture, s’approche, vers 0 h 30, d’un groupe de jeunes au pied d’un bloc réputé pour être un point de deal des Izards. Les choses dégénèrent. Le « petit », 16 ans, qui se trouve sur le point de deal aurait « mal parlé ». Alors la voiture fait demi-tour. « Quelqu’un revient vers lui et sort un couteau de sa poche, relate la présidente à l’audience dans une ambiance tendue. Il lui porte un violent coup au visage ». L’adolescent est tailladé profondément sur 15 cm de la base du nez à l’oreille. 

À la barre, le prévenu s’excuse pour l’ensemble des faits. « La vie de ma mère, je suis dégoûté pour le petit ».

La dépêche


Fdesouche sur les réseaux sociaux