Fdesouche

L’Algérie met sa menace à exécution et commence à inonder les côtes espagnoles de bateaux

Plusieurs bateaux arrivent à Almeria et témoignent de l’intention d’Alger de ne pas contrôler l’immigration, en pleine crise diplomatique avec l’Espagne.

L’Algérie a envoyé hier un nouvel avertissement de son mécontentement à l’Espagne, qui confirme la menace de ne pas contrôler la route maritime clandestine. L’arrivée de plusieurs petits bateaux au large des côtes d’Almeria a montré la permissivité de l’Algérie, comme l’avaient prédit les forces de sécurité de l’État lorsque le gouvernement espagnol a “mis le feu aux poudres” après avoir renoué les liens diplomatiques avec le Maroc en mars dernier et changé sa position sur le Sahara.

(…) L’épisode migratoire d’hier à Almería – “qui ne sera pas le dernier”, selon des sources de la Garde civile consultées par ce journal – s’est déroulé parallèlement à la clôture du sommet de l’OTAN, dont l’ordre du jour comprenait la protection des frontières de Ceuta et Melilla, dont la clôture a connu il y a six jours une journée tragique avec la mort d’une trentaine de migrants subsahariens tentant d’atteindre le territoire espagnol. Les bateaux ont commencé à arriver tôt le matin et ne l’ont pas fait de la même manière que d’habitude. C’est-à-dire tous en même temps.

El Mundo


Fdesouche sur les réseaux sociaux