Fdesouche

30/07/22

Le RN estimait que la présidence de cette commission devait lui revenir en tant que premier groupe d’opposition. Le règlement de l’Assemblée dispose simplement que le poste doit échoir à un élu d’un groupe d’opposition.

Une “violation totale de la tradition républicaine”. Marine Le Pen a violemment critiqué ce jeudi l’élection du député La France insoumise (LFI) de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel à la tête de la commission des Finances de l’Assemblée nationale.

“Les Républicains portent une responsabilité intégrale. Ils avaient la possibilité de faire autrement, ils ont refusé l’accord qui avait été envisagé et qui permettait, grâce à une présidence tournante, d’éviter précisément de confier cette place si sensible à M. Éric Coquerel”, a grondé la députée du Pas-de-Calais devant la presse à l’Assemblée nationale.

BFM



27/07/22

  • Dans Le Figaro, Eric Woerth, qui était à la tête de la commission des finances lors de la précédente mandature, s’inquiète d’une présidence Nupes-LFI qui « s’intéresserait aux dossiers des uns et des autres, les individus et les ménages, comme les entreprises ».
  • Pour Gilles Carrez, ancien député LR et président de la commission des finances entre 2012 et 2017, la question du secret fiscal est « le sujet-clé » : il ne faut pas « jeter en pâture les dossiers fiscaux de particuliers voire d’entreprises ».
  • Eric Coquerel, candidat Nupes-LFI au poste, estime scandaleux d’accuser la Nupes de telles intentions. « ll est évident qu’on ne va pas s’en servir pour organiser une chasse aux sorcières », dit-il.

20 minutes

26/07/22


Fdesouche sur les réseaux sociaux