Fdesouche

Manuel arpente la rue située devant l’entrée de sa maison de Villeurbanne, sans y entrer. Et pour cause, celle-ci est squattée depuis 2019 par une famille installée illégalement.

Manuel avait souhaité conclure la vente de cette habitation avec le Grand Lyon il y a trois ans mais des squatteurs s’y sont installés. “Il y en a qui disent qu’elle est plus à moi”, assène-t-il au micro de BFM Lyon en montrant la façade de sa maison depuis l’extérieur. Depuis, il n’a pas réussi à finaliser la vente et n’a pas récupéré son bien dont il continue à payer les frais en tant que propriétaire.

Le logement dont il est propriétaire est occupé par une famille avec plusieurs enfants. Au moment de son installation, l’une des squatteuses n’avait pas de papier en règle et ne pouvait donc pas prétendre à un logement.

“Malheureusement, la deuxième femme qui est très jeune et qui a quatre enfants dont un bébé, n’était pas encore éligible à ce moment-là. On a tout fait, elle a eu sa carte de séjour, maintenant elle est éligible”, explique au micro de BFM Lyon, Soraya Kaci-Weiss, présidente de l’association “Just Human Solidarity”, basée à Tarare.

(…) BFMTV


Fdesouche sur les réseaux sociaux