Fdesouche

L’ancien président Barack Obama a été martelé pour ce que les critiques disent être un message sourd reliant la fusillade mortelle dans une école à Uvalde, au Texas , au deuxième anniversaire du meurtre de George Floyd.

L’ancien président a partagé le message sur Twitter mercredi à la suite du massacre de l’école élémentaire Robb qui a tué 19 enfants et deux enseignants de quatrième année.

“Alors que nous pleurons les enfants d’Uvalde aujourd’hui, nous devrions prendre le temps de reconnaître que deux ans se sont écoulés depuis le meurtre de George Floyd sous le genou d’un policier.” Obama a tweeté . “Son meurtre reste avec nous tous à ce jour, en particulier ceux qui l’aimaient.”

Alors que les autorités du Texas identifiaient les victimes du massacre et comptaient sur ses conséquences, certains critiques ont critiqué Obama pour avoir également invoqué la mort de Floyd, qui a été assassiné par le policier de Minneapolis Derek Chauvin lors d’une arrestation le 25 mai 2020.

Seth Dillon, le PDG de la publication d’information de droite The Babylon Bee, a tweeté sarcastiquement : « ‘C’est nul que ces enfants soient morts, mais vous vous souvenez de George Floyd ? C’est à lui que je pense encore. – Barack Obama.”

Emanuel Rincon, rédacteur en chef de la publication latino-conservatrice El American, a écrit : « Les familles de plus de 20 personnes (principalement des enfants) tuées hier ne méritent pas ce manque de respect.

Barrington Martin II, un ancien candidat au Congrès de Géorgie, s’est hérissé contre Obama, confondant apparemment la fusillade à l’école avec le meurtre de Floyd.

“Ces bébés étaient vraiment innocents, il ne l’était pas. Ne les mettons pas dans la même phrase d’un homme dont [sic] la mort prématurée a été utilisée pour déclencher un été de chaos au nom de la fausse justice sociale », a-t-il tweeté, faisant référence aux mois de protestations qui ont éclaté après la mort de Floyd. .

Jason Whitlock, l’animateur du podcast de droite “Fearless”, a publié une condamnation à pleine gorge des propos d’Obama : “Levons George Floyd sur les cadavres d’enfants massacrés. C’est l’un des pires tweets de l’histoire.

D’autres critiques du 44e président américain ont exprimé leur consternation de manière plus succincte, l’expert Matt Walsh écrivant simplement : « Qu’est-ce qui ne va pas chez vous, au nom de Dieu.

Le jour de la tragédie d’Uvalde, Obama a publié une déclaration plus longue sur Instagram, condamnant la violence et appelant à des mesures de contrôle des armes à feu plus strictes.

“Michelle et moi pleurons avec les familles d’Uvalde, qui éprouvent une douleur que personne ne devrait avoir à supporter”, a-t-il écrit. “Nous sommes aussi en colère pour eux.”

“Près de dix ans après Sandy Hook – et dix jours après Buffalo – notre pays est paralysé, non par la peur, mais par un lobby des armes à feu et un parti politique qui n’ont montré aucune volonté d’agir d’une manière qui pourrait aider à prévenir ces tragédies.”

NyPost


Fdesouche sur les réseaux sociaux