Fdesouche

27/05/2022

L’enquête sur la mort le 17 mai à Lyon d’un octogénaire, probablement poussé dans le vide par son voisin, a été élargie ce vendredi afin de déterminer si les faits relèvent d’un caractère antisémite, a annoncé le procureur de Lyon, Nicolas Jacquet.

« À la suite d’éléments recueillis sur les réseaux sociaux et qui viennent d’être portés à la connaissance du parquet, ce dernier a décidé d’élargir la saisine des juges d’instruction à la circonstance aggravante d’acte commis à raison de l’appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », a précisé le procureur.

[…]

Le Parisien


Dans la barre de l’avenue du Plateau à La Duchère, théâtre du meurtre d’un octogénaire le 17 mai, des habitants avaient côtoyé le mis en cause. L’un d’eux s’était querellé avec Rachid Kheniche. D’autres se plaignaient de ses bizarreries nocturnes.

[…]

Un peu fou ? interroge-t-on dans les étages. « C’était un fêlé !, s’écrie un riverain. Il a eu des problèmes avec des tas de gens. Il s’est fait croquer un doigt par un voisin. »

La scène remonte au 3 janvier. On nous raconte que le quinquagénaire a eu une altercation avec un habitant de son allée qui sortait de l’hôpital. Pendant la bagarre, ce dernier a mordu à la main Rachid Kheniche lors d’une crise d’épilepsie. Un coup de dent qui a sectionné net un de ses doigts. Les deux ont été convoqués en maison de la justice et du droit en avril pour une composition pénale pour violences réciproques, nous confirme le parquet de Lyon. L’homme sortait peu de chez lui. Trapu, il était en arrêt de travail depuis longtemps après avoir dirigé une entreprise de nettoyage. Lors des dernières élections, il était assesseur au bureau de vote du quartier.

Rachid Kheniche, l’homme arrêté pour le meurtre de René Hadjadj, étranglé et jeté du 17e étage d’un HLM de La Duchère à Lyon 9, était très actif sur les réseaux jusqu’au drame. Voici ses photos de profil sur Twitter et Facebook

Des incantations nocturnes et des gris-gris

Un voisin nous déclare avoir entendu, la semaine précédant le meurtre, d’étranges incantations nocturnes, « des chants malsains qui duraient des heures ». Quand il a aperçu le corps recouvert d’un drap en rentrant chez lui, il a pensé immédiatement que c’était le locataire du 17e qui avait sauté dans le vide. En fait, c’était le vieux monsieur du 2e.

« Il était juste un peu bizarre », tempère un autre habitant qui a eu affaire à ce locataire pour « quelques broutilles ». « Il pouvait donner des grands coups de poing dans le mur pendant les matchs de foot. Cela lui est arrivé aussi deux fois de crier dans un porte-voix la nuit sur son balcon des mots incompréhensibles ». Il avait accroché des gris-gris et une sorte de couronne mortuaire à l’extérieur et, parfois, brûlait de l’encens et allumait des bougies dehors. Lui aussi a entendu quelques jours avant le meurtre, des « charabias » en pleine nuit. Des « bricoles », rien qui puisse expliquer ce coup de folie du 17 mai.

Le Progrès


26/05/2022

Twitter

25/05/2022

Retour sur les faits. Mardi 17 mai, vers 20 heures, un homme est découvert inanimé, au pied d’un immeuble, au 248 avenue du Plateau, dans le quartier de la Duchère. Surnommé tonton René , il est respecté et apprécié pour sa gentillesse. L’ancien tailleur de Bourgoin-Jallieu, qui fréquente la synagogue du 9 e ​arrondissement, habite au 2e  ​étage.

Étranglé, avant d’avoir été poussé

Très vite, la thèse criminelle est envisagée, les constatations sur place écartant la possibilité d’un suicide ou d’une chute accidentelle du 2e  étage. De surcroît, le corps présente des marques suspectes au cou.

Rapidement, les soupçons se portent sur un voisin, un certain Rachid Kheniche, domicilié au 17e  ​étage, qui vient de lui-même au devant de la police et en arrive à reconnaître fréquenter régulièrement la victime, le recevoir parfois à son domicile.

Confronté à différents éléments compromettants, le voisin aurait fini par avouer avoir poussé René Hadjadj depuis son balcon, après l’avoir étranglé.

[…]

Il aurait obéi à une voix

Âgé de 51 ans, Rachid Kheniche, dont on trouve une trace comme ayant été dirigeant d’une société de nettoyage de bâtiments, est placé en détention préventive, à l’issue de sa garde à vue.

Selon nos informations, le quinquagénaire aurait invoqué avoir obéi à une voix.

[…]

Le Progrès


24/05/22


23/05/22


19/05/22

C’est un véritable drame qui s’est déroulé ce mardi vers 20h dans le quartier de la Duchère dans le 9e arrondissement de Lyon.

Selon le Progrès, un homme de 90 ans est mort après avoir été poussé dans le vide par un de ses voisins. Ce dernier, âgé de 51 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

Le corps de la victime a été retrouvé au pied de l’immeuble, situé avenue du Plateau.

Selon les premiers éléments, le nonagénaire a été poussé dans le vide par un autre habitant de l’immeuble à la suite d’une dispute. Le quotidien régional précise que la piste d’un homicide à caractère antisémite a été évoquée, avant d’être exclue. L’enquête se poursuit.

LyonMag


Fdesouche sur les réseaux sociaux