Fdesouche

«Personne ne touche mes fesses !» dit ce mercredi 18 mai Youssouf Diallo au médecin chargé de l’ausculter. «Trou de cul ! Tu crois avoir à faire à Escobar ?» lance-t-il au policier sur place. Et dans la foulée de plonger une main dans ses fesses pour sortir de l’anus cinq pochons de drogue couverts d’excréments qu’il jette à la figure du fonctionnaire.

«Je ne l’ai pas traité de trou du cul. Je n’ai rien jeté sur lui ! Il veut juste m’envoyer en prison», proteste le prévenu jeudi 19 mai depuis son box. Le policier précise lui que la scène a été filmée.

L’homme qui comparaît n’est pas inconnu des services de la justice. Il a déjà été condamné deux fois, la dernière remontant à février 2022. Il est aujourd’hui en récidive légale. Audrey Sénégas, la procureure de la République, souligne qu’il a trois convocations à venir pour des affaires liées aux stupéfiants. Alors il joue gros. «Vous encourez dix ans de prison», lui rappelle la présidente Laura Constantin.

(…) «C’est un charbonneur (le nom donné à celui qui revend de la drogue, Ndlr) qui est interdit de présence à Creil et qui vient donc travailler à Compiègne», estime la procureure Sénégas.

Le tribunal ne retient pas la nullité soulevée par le conseil et condamne Youssouf à 12 mois de prison avec mandat de dépôt et trois ans d’interdiction de paraître dans l’Oise. N’y tenant plus, Diallo s’adresse au policier qui s’est constitué partie civile : «Nique ta mère la pute, je vais pas te payer !!!»

Oise Hebdo

(Merci à Adri)


Fdesouche sur les réseaux sociaux