Fdesouche

Nouvelle manifestation contre l’insécurité à Villejuif (94) : les habitants dénoncent la décision du maire PCF de désarmer les policiers municipaux (MàJ)

15/05/2022

Les habitants de Villejuif (Val-de-Marne) manifestent ce samedi 14 mai pour dénoncer l’insécurité, la recrudescence des attaques sur les personnes, les multiples cambriolages et l’inaction de la municipalité de la ville.

Ce n’est pas la première fois que les voisins font pression pour demander plus de présence policière mais la municipalité, selon les organisateurs de la mobilisation.

Comme début décembre, plusieurs centaines de manifestants descendront dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol. Ils dénoncent notamment la décision du maire PCF de la ville de recourir à une brigade «Cadre de vie» pour lutter contre les incivilités. En effet, l’édile souhaite désarmer la police municipale et ainsi supprimer les taser et les LBD.

CNews

En lien :


04/12/2021

Environ 200 personnes se sont rassemblées samedi matin sur le parvis de la médiathèque, en face de la mairie, pour fustiger une « forte dégradation » de la sécurité publique depuis plusieurs mois.

Mais comme environ deux cents personnes ce samedi matin, il est venu jusque sur le parvis de la médiathèque de Villejuif pour participer à une « manifestation citoyenne » visant à dénoncer « l’insécurité ». Et porter tant bien que mal un écriteau sur lequel on pouvait lire « Protégeons nos enfants, nos anciens, nos commerces ».

« Cela fait vingt ans que j’habite près du métro Léo Lagrange, explique-t-il. On est là pour dénoncer un problème d’insécurité, une détérioration de notre ville. L’ancien maire (Franck le Bohellec, NDLR) avait créé une police municipale mais aujourd’hui plus personne ne regarde les images des caméras de surveillance ». Depuis son élection, le nouveau maire (PCF) Pierre Garon n’a pas supprimé la police municipale mais pris de nouvelles orientations avec la suppression du LBD, du Taser et de la brigade canine.

(…) « C’est dommage que ce soit politisé », lâche cet habitant plus jeune que la moyenne. Il assure voir « la ville changer », avec « le retour de points de deal derrière la mairie ». Il montre une photo prise il y a trois semaines passage de la Fonderie sur laquelle on voit un homme assis sur un canapé à même le trottoir en train de faire le guet. « Ça fait quatorze ans que j’habite là et avant il n’y avait pas ça, assure-t-il. C’est net. On est là en tant que citoyens, parce qu’on a de jeunes enfants qui nous posent des questions. Il n’y a plus de police municipale car ils ne veulent plus travailler ici », lâche-t-il.

(…) Le Parisien

Merci à moi


Fdesouche sur les réseaux sociaux