Fdesouche

30/04/2022

Gerges Younan a été arrêté en Syrie pour l’assassinat de sa sœur, Ahlam, commis le 3 janvier 2021, à Liège. Depuis les faits, le grand frère s’était réfugié en Syrie.

Le 3 janvier 2021, le corps sans vie Ahlam Younan, une jeune femme de 28 ans d’origine syrienne, avait été retrouvé dans son appartement de la rue de la Cathédrale, en plein cœur de Liège. La jeune femme avait les mains entravées et elle avait été exécutée d’une balle dans la tête.

Très vite, les soupçons s’étaient portés vers la branche radicale de la famille d’Ahlam et plus précisément vers l’un de ses frères, Gerges Younan, domicilié en Suède. Ce dernier avait plusieurs fois reproché à sa petite sœur son style de vie européen trop débridé à son goût, ses fréquentations et ses choix de vie.

Sud-Info

Merci à Tara King.

11/01/21

L’hypothèse actuellement favorisée par le parquet de Liège dans le cadre du meurtre d’Alham, cette jeune syrienne âgée de 28 ans, est qu’il s’agirait d’un crime d’honneur et que son frère l’aurait abattue d’une balle dans la tête. Pour l’heure, l’homme un Syrien qui vit en Suède et résidait en Belgique depuis 2 à 3 mois chez la victime est activement recherché. Un mandat d’arrêt européen a été délivré à son encontre.

[…] Il semblerait que le mode de vie européen de la jeune femme ne plaisait pas à son entourage. Le parquet de Liège révèle également que de grandes tensions existaient entre la victime et le frère qu’elle hébergeait depuis quelque temps.

L’enquête déterminera si l’un des frères de la victime a agi seul ou si un contexte familial a poussé le frère à agir.

sudinfo.be


07/01/21

Ahlam gisait sur son lit, dans son appartement de la rue de la Cathédrale, à Liège. La malheureuse avait été tuée d’une balle dans la tête et avait les mains attachées dans le dos. L’arme du crime, un pistolet se trouvait à côté du corps.

Vu les causes du décès, le parquet de Liège a été averti et a organisé une descente sur place. Il est très vite apparu qu’Ahlam Younan avait un mode de vie à l’européenne qui, toujours selon nos collègues, ne plaisait pas à son cercle familial. D’aileurs un de ses cinq frères lui en avait déjà fait le reproche.

Nombre d’auditions ont déjà eu lieu, mais personne n’a encore été interpellé. Il faut dire que les membres de la famille d’Ahlam sont répartis un peu partout en Europe et que d’autres sont restés en Syrie.

Lalibre.be


Fdesouche sur les réseaux sociaux