Fdesouche

15/04/2022

(…) Deux hommes ont été mis en examen dans l’enquête sur la mort de Jérémie Cohen, a annoncé ce vendredi le procureur de Bobigny. Le premier du chef de “violences volontaires en réunion”, le second du chef de “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner”, précise le communiqué.

Les deux hommes, âgés de 27 et 23 ans, ont tous les deux été placés en détention provisoire.

(…) BFMTV

14/04/2022

Les deux hommes, âgés de 23 et de 27 ans, qui avaient été placés en garde à vue ce mardi dans le cadre de l’enquête sur la mort de Jérémie Cohen, renversé par un tramway le 16 février à Bobigny (Seine-Saint-Denis), ont été déférés ce jeudi dans l’après-midi et présentés à un juge, indique le procureur de la République, Éric Mathais. Le parquet a requis des placements en détention provisoire à leur encontre.

Les deux hommes s’étaient rendus mardi après-midi d’eux-mêmes aux services de police. Au cours de leurs auditions, ils ont décrit deux scènes de violences survenues ce jour-là. Sur une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on apercevait la victime de 31 ans courir pour échapper à ses agresseurs, traversant la chaussée puis les voies de tramway avant d’être percuté.

«Aucun élément objectif permettant de caractériser un motif discriminatoire» à ce stade, insiste le procureur

« Une première scène, qui n’apparaissait pas sur la vidéo, impliquait les deux individus et la victime, précise le parquet dans un communiqué. Une seconde scène (visible, celle-ci) intervenait ensuite, toujours au préjudice de la victime. Un seul des deux individus y prenait part. » Le motif des deux agressions reste à déterminer. Dans leur témoignage, les deux jeunes hommes placés en garde à vue ont évoqué « le comportement de la victime, auquel ils auraient réagi en lui portant des coups », poursuit le procureur, sans donner plus de détails.

(…) Le Parisien

13/04/2022

Deux hommes sont en garde à vue depuis mardi 12 avril dans le cadre de l’enquête sur la mort de Jeremie Cohen le 17 février dernier à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Leur garde à vue a été prolongée de 24 heures mercredi. Une commission rogatoire est en cours.

Le 16 février, vers 20 heures, Jeremie Cohen, un français juif âgé de 31 ans, avait été percuté par un tramway de la ligne T1 à Bobigny, après avoir été la cible d’une agression de l’autre côté de l’avenue Jean-Jaurès. Transporté en urgence absolue à l’hôpital, il était déclaré décédé le 17 février.

Une enquête avait été ouverte pour “homicide involontaire” par le parquet de Bobigny. Selon le procureur de la République, aucun élément ne permet pour l’instant à ce stade d’établir le caractère discriminatoire de cette agression.

France Info

07/04/2022

06/04/2022


05/04/2022





04/04/22



(…) Un proche de Jérémie Cohen dénonce une agression “gratuite”. Cet ami du jeune homme, qui l’a côtoyé au lycée français de Jérusalem, évoque quelqu’un de très discret, très intelligent, qui portait en permanence sa kippa. “Parfois il dormait avec”, a-t-il expliqué à BFMTV.

Contrairement à ce qu’avancent plusieurs personnalités d’extrême droite, “aucun élément dans la procédure”, à ce stade, ne fait penser que les agresseurs de Jérémie Cohen, suivi pour des troubles psychologiques, connaissaient sa confession et que cette agression revêt un caractère antisémite, précisent enfin plusieurs sources concordantes à BFMTV.

BFMTV



Le piéton s’appelait Jérémie Cohen. Était mentionnée la ville, Bobigny, la station, le lieu précis donc.

Aujourd’hui seulement, remontent des informations qui viennent nous rappeler de sombres souvenirs.

Jérémie portait une kippa.

Jérémie a été agressé par une bande que l’on voit sur une video.

Regardez-le : il est tabassé. Il tombe. Il se relève, court, et dans sa fuite est écrasé par un tramway.

Transporté à l’hôpital en état d’urgence absolue, il meurt.

C’est sur Radio Shalom, au micro de Bernard Abouaf qui donne la parole à sa famille, que “la chose” émerge.

Mieux : une video. Obtenue grâce aux efforts de ses frères qui se sont lancés en quête de témoignages en distribuant des flyers dans les boites aux lettres et en lançant des appels à témoins.

Où est le Rapport de Police

A présent Nous voulons voir le Rapport de police. Mentionne-t-il l’agression, laquelle a causé la fuite du jeune homme.

Pourquoi ce silence qui vient nous rappeler celui qui suivit l’assassinat de Sarah Halimi, lequel eut le mauvais goût de s’être situé, lui aussi, à quelques jours d’une élection présidentielle ?

(…) Tribune Juive



02/04/22

L’histoire remonte à février dernier. Vous en avez probablement entendu parler, un jeune juif meurt écrasé par un tramway à Bobigny.
Jeremie Cohen est décédé après avoir été heurté par un tram de la ligne 1. La victime, transportée à l’hôpital en état d’urgence absolue, n’a pas survécu à ses blessures. 
Contre toute attente, ses frères se lancent à la recherche de témoignages. Ils distribuent des flyers dans les sites aux lettres, lancent des  appels à témoins et récupèrent des vidéos de la mort du jeune. Il s’avère qu’il a été agressé par une bande juste avant les faits
Son père Gérald et son frère Raphaël Cohen témoignent avec Shana présidente de l’association Paul Marer au micro de Bernard Abouaf

Radio Shalom


17/02/22

Un homme est décédé après avoir été heurté par un tram de la ligne 1 mercredi soir. D’après la RATP, il a traversé les voies hors des passages piétons.

www.leparisien.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux