Fdesouche
À Lorient, séquestré pendant quatre jours, sa petite amie violée Réservé aux abonnés

L’affaire, sordide, fait l’objet d’une information judiciaire ouverte par le parquet de Lorient, depuis un peu plus d’une semaine. Mais les faits remontent au début du mois de février.
Selon nos informations, le soir du mardi 8 février, trois jeunes vingtenaires (un jeune couple et un copain) se trouvent dans l’appartement d’une amie, rue François-Le-Levé, dans le quartier de Kerfichant, à Lorient.

Déchaînement de violence

D’après les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, alors que le trio est couché, cinq hommes font irruption dans l’appartement, en fracassant la porte. Ils se dirigent droit sur T., la petite vingtaine, au lit avec sa petite amie.
D’emblée, il subit une volée de coups : il lui est reproché une dette de stupéfiants, « de près de 30 000 euros », selon une source proche du dossier. Ils le soupçonnent également d’avoir « volé un fusil à pompe ». Ils le traînent dans le salon, où le déchaînement de violence se produit : T. est enchaîné, roué de coups de pied, frappé et étranglé avec une chaîne de vélo, inondé d’alcool et menacé d’être brûlé vif…

Filmée pendant qu’elle est violée

Pendant ce temps, l’un des assaillants, âgé de 29 ans, s’isole dans la chambre avec M., la petite amie de T. Il lui demande de lui faire un strip-tease, puis finalement, la viole, filme la scène avec son téléphone et la menace de tout diffuser sur les réseaux sociaux.
Quant à L., le copain du jeune couple, il se fait voler sa carte bleue, code inclus. Retenu plusieurs heures, il est finalement remis en liberté le mercredi 9 février dans l’après-midi, tout comme la jeune femme. Elle quitte la région lorientaise « pour se protéger ».
T., lui, est resté séquestré quatre jours. (…)

www.letelegramme.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux