Fdesouche
Nantes. Menacées par les dealers, une maman et sa fille ont abandonné leur logement aux Dervallières

Elles ont tout quitté du jour au lendemain pour se mettre à l’abri. Menacées par des dealers du quartier des Dervallières, à Nantes, une mère de famille et sa fille de 10 ans ont laissé derrière elles leur logement, leurs affaires et leurs souvenirs. Réfugiées dans leur famille, dans les Vosges, elles essaient d’oublier « des semaines de cauchemar ».

Elle ne sait pas bien par où commencer. « C’est tellement incompréhensible… », soupire au téléphone Ophélie, 36 ans. Par le 11 février, peut-être. Et ce moment où elle va assister à ce qu’elle n’aurait pas dû voir. « Je me suis rendue dans une épicerie du quartier des Dervallières, à Nantes, où on habitait depuis plus de deux ans avec ma fille. Ce n’est pas le commerce où j’avais l’habitude d’aller, mais celui-ci était fermé. » Elle veut acheter des cigarettes et surprend une transaction de drogue. Le début des ennuis. « Des semaines de cauchemar », appuie-t-elle.

Elle se sentait bien jusqu’ici à Nantes. « Oui, on était heureuses dans le quartier, avec ma puce qui a 10 ans maintenant. » 

(…)

www.ouest-france.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux