Fdesouche

18/03/2022

Cela fait une quinzaine de jours que la basilique de Koekelberg est la cible d’actes de vandalisme. Les jets de pierre se sont multipliés et ont endommagé le somptueux édifice bruxellois. La directrice des lieux, elle-même visée, dénonce une situation devenue “intenable”. “Dingue ce vandalisme gratuit qui peut blesser ou tuer carrément!”

Selon Martine Motteux-Abeloos, vice-rectrice de l’église, les faits ont été commis par de jeunes adolescents venus en trottinette ou des adultes en voiture. Mardi, une brique est passée à 50 centimètres de sa tête alors qu’elle se trouvait dans son bureau. “Cette situation devient intenable et les collègues commencent à avoir peur sérieusement. Dingue ce vandalisme gratuit qui peut blesser ou tuer carrément. Jamais cru que l’on pourrait craindre pour sa vie dans la Basilique”, déplore-t-elle sur Facebook, en y joignant les photos des dégâts.

“Ces gamins vandales opèrent de jour comme de nuit, nul n’est à l’abri. La sécurité?? Tout ce vandalisme gratuit dépasse largement les possibilités d’intervention de la police. Il faudra bientôt faire appel aux services de sécurité privés”, prolonge-t-elle.

(…) 7sur7


15/03/2022

La basilique de Koekelberg fait l’objet d’actes de vandalisme lourd depuis une quinzaine de jours. La directrice générale Martine Motteux-Abeloos en appelle aux autorités publiques. Elle décrit des actes quotidiens menés, soit par des très jeunes adolescents en trottinette, soit par des adultes en voiture noire “qui jettent des pavés par les vitres de leurs véhicules”. Ce petit jeu de très mauvais aloi dure depuis une quinzaine de jours. “Nous avons ramassé 35 pavés, soit 35 carreaux brisés”, déplore-t-elle. 

“La première fois, c’était un pavé dans la porte du concièrge. Le lendemain, on a retrouvé des pavés sur la table à manger du réfectoire utilisé par les collaborateurs. Semaine passée, des briques ont été trouvées dans le local de la fabrique d’église et dans un autre loué au Saint Sépulcre… Ce week-end, une vingtaine de carreaux ont été brisés ! Dont celui de mon bureau. D’habitude, ma petite fille vient parfois jouer au milieu du bureau. Si elle avait été là, elle aurait pu être tuée ! Depuis deux semaines, j’appelle la police quasiment tous les jours pour constater les dégâts.”

(…) Les actes de vandalisme sur et autour de la basilique ne sont pas récents : tags obscènes sur la façade, les rodéos urbains et dérapages contrôlés sur l’esplanade, classée, devant la basilique, deals et consommation de drogue derrière les buissons, taillés depuis par Bruxelles Environnement (en charge de la gestion du site, NDLR). Mais ils se sont largement intensifiés ces deux dernières semaines. “Hier encore, ils ont vidé leurs extincteurs du chantier juste à côté (le matériel de chantier du tunnel Annie Cordy est stocké sur le parking de la basilique, NDLR) sur les conteneurs du chantier…”

(…)

Dhnet.be

(Merci à Laurent)


Fdesouche sur les réseaux sociaux