Fdesouche

Henry Masson, le président de la Cimade, appelle à la générosité de l’Union européenne sur France info mercredi, alors que des centaines de milliers d’Ukrainiens fuient leur pays à cause de la guerre menée par la Russie.

Il faut que nos frontières soient totalement ouvertes, non seulement aux ressortissants ukrainiens, mais aussi aux étrangers qui étaient en Ukraine et dont on dit, à certains endroits, qu’ils ne pourraient pas franchir les frontières des voisins de l’Union européenne“, a estimé Henry Masson, président de la Cimade, association de solidarité active avec les migrants, réfugiés et demandeurs d’asile, mercredi 2 mars sur franceinfo.

L’Union européenne a des valeurs : face à un pays qui est en guerre, nous devons nous montrer généreux“, a ajouté le président de l’association. Depuis le début de l’invasion russe le 24 février, un million de personnes ont été déplacées en Ukraine même et plus de 677 000 sont parties vers les pays voisins, selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés.

L’Union européenne n’est jamais totalement à la hauteur. Il faut que nos frontières soient totalement ouvertes, non seulement aux ressortissants ukrainiens, mais aussi aux étrangers qui étaient en Ukraine et dont on dit, à certains endroits, qu’ils ne pourraient pas franchir les frontières des voisins de l’Union européenne.

L’Union européenne a des valeurs : face à un pays qui est en guerre, nous devons nous montrer généreux. Il y a des exemples dans des collectivités locales en France qui se mobilisent alors que nous ne sommes pas en premières ligne, pour héberger des ressortissants ukrainiens. Il ne faut pas que ceux que nous accueilleront chassent de lieux d’hébergement d’autres ressortissants qui demandent l’asile. [...]

On fait parfois des choix variables en fonction de l’origine des personnes. L’Ukraine est peut-être plus proche que la Syrie ou l’Afrique pour certains. Mais le problème est le même, quels que soient les réfugiés. C’est très heureux que l’on soit généreux à l’égard des ressortissants ukrainiens, mais il ne faut pas oublier les autres. Il faudra se souvenir que cette générosité globale de l’Europe doit s’appliquer aussi aux autres personnes qui sont chassées de leur pays pour des raisons identiques.

francetvinfo


Fdesouche sur les réseaux sociaux