Fdesouche

Amine Elbahi sera candidat LR aux législatives à Roubaix (MàJ : Il militait encore pour la gauche communautariste aux municipales de 2020)

16/02/2022

13/02/2022

21/01/2022

06/2020

Aux élections municipales de 2020, il milite pour la liste de gauche communautaire “Roubaix en Commun”.

La liste «Roubaix en commun», pour ne pas dire «Roubaix en communautés», contient des noms qui devraient interpeller tout démocrate soucieux de protéger la laïcité et de préserver l’indépendance de notre République, contre les influences d’états qui menacent la stabilité de la France et de l’Europe, comme le fait sans vergogne la Turquie d’Erdogan depuis plusieurs années.

(…)

En effet, que fait, par exemple, le naturalisé Dogan Kacmaz sur cette liste en neuvième position éligible ? Ce relais de la propagande de l’AKP d’Erdogan sur les réseaux sociaux est aussi vice-président de l’association franco-turque, affiliée à la DITIB (Union turco islamique des affaires religieuses), qui gère la mosquée Eyub Sultan à Roubaix.

(…)

Toutefois, l’avant-dernier nom de ce décryptage, occupant la 45ème position sur la liste «Roubaix en commun», conduite par Karim Amrouni, et qui mérite un décryptage particulier, bien qu’il soit loin d’être éligible, est Mohamed Zerouali[30], un jeune roubaisien de 24 ans.

Le 8 mai 2015, il a publié : «Le 8 mai 1945, la France était contre la barbarie sauf contre la sienne #SetifetGuelma». Le 23 décembre 2015, il a tweeté : «Le France ne réforme pas, elle exclut. C’est ce qu’on appelle une politique de lâche. #lâchetéfrançaise». Le 21 juin 2017, il a publié : «Aujourd’hui, un bailleur privé a refusé mon dossier logement car ma future épouse porte le hijab ! Je porte plainte pour islamophobie…». Un autre jour, le 7 février 2018, il publia une photo de lui à côté du Frère musulman Brahim Elhadi, devant le stand de l’organisation islamiste Human Appeal, avec ce commentaire : «Depuis 9h, je suis présent à l’espace Grand Rue dans les galeries commerciales Géant [de Roubaix] afin d’informer les personnes des activités de l’ONG humanitaire Human Appeal.» Sa promotion de cette organisation était aussi relayée, quelques mois plutôt, par la radio Pastel FM lors du créneau occupé par les fréristes Ali Rahni et Hamza El-Kostiti.

On rappelle que Human Appeal est loin d’être une ONG humanitaire comme les autres. En octobre 2015, le quotidien britannique The Telegraph, sous la plume d’Andrew Gilligan, a pointé du doigt les relations entre l’ONG Human Appeal et le financement du Hamas palestinien[31], classé organisation terroriste par l’UE[32]. De nombreuses photos de propagande prises à Gaza, administré depuis 2006 par le Hamas, accréditent cette thèse … 

Par ailleurs, Mohamed Zerouali partage sur les réseaux sociaux les publications d’associations islamistes comme celles, par exemple, du  CCIF, de Rencontre & Dialogue ou celles d’activistes frérosalafistes, comme Abdelmonaïm Boussenna, Azzedine Gaci et du rappeur Médine. Le 22 décembre 2017, il publia ceci : «Aujourd’hui, à la mosquée Bilal de Roubaix [mosquée frériste], j’ai eu l’occasion de récolter des fonds pour le projet d’agrandissement du lycée-collège privé musulman Averroès. A droite, c’est Makhlouf Mamêche, un de mes professeurs qui m’a beaucoup apprit. Ensemble, soutenons le projet Averroès!» Le colistier de Karim Amrouni est un ancien élève de ce lycée islamiste qui, trois mois après l’attentat de Charlie Hebdo, avait posté : «Il est préférable d’user du crayon que de l’épée, bien que le fer coupe le bois.» Le non recours à la violence serait-il uniquement de l’ordre du «préférable» ?

Aujourd’hui, Mohamed Zerouali, comme d’autres activistes de l’islam politique de la plateforme roubaisienne, s’affiche à côté de Ghaleb Bencheikh, l’ancienne-nouvelle star dudit «islam de France» qui plaît, en même temps, aux salafistes wahhabites de la Ligue islamique mondiale et aux salafistes Frères musulmans. «Nous organisons avec la Fondation de l’islam de France, dans le cadre de son université populaire itinérante, un débat autour de l’islam de France. Ce sera à Roubaix le vendredi 13 décembre!», avait posté Mohamed Zerouali, un mois plutôt, sur sa page Facebook. Le «nous» désignerait l’association Polymère créé en 2017 par un certain … Michel David.

Mlouizi

11/06/2019

Alors que douze orphelins viennent d’être rapatriés de Syrie, le Roubaisien Amine Elbahi continue son combat pour le retour de sa sœur et de ses deux neveux de 2 et 3 ans retenus sur place par des Kurdes. Suite à une lettre du gouvernement qu’il considère « comme une insulte » il vient de porter plainte contre la France.

Le courrier date d’avril mais Amine Elbahi assure ne l’avoir reçu que ce mardi. Il ne décolère pas : « C’est une insulte ! » Sur une page, le chef de cabinet d’Emmanuel Macron détaille : « Leur situation (celle des orphelins mineurs français rapatriés) diffère de celle d’enfants accompagnés de leur mère qui assure l’autorité parentale. Ce sont les parents qui sont responsables au premier chef de la situation dans laquelle ils ont placé leurs propres enfants (…) »

La Voix du Nord


Fdesouche sur les réseaux sociaux