Fdesouche

En mars 2021 au pied d’un local à vélo de la cité de Cassenel à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne), un riverain et son frère avaient été pris à partie par un groupe d’individus. L’un d’eux avait reçu plusieurs coups de couteau.

Seul dans le box des prévenus, Yahya Glaa, un ressortissant marocain d’une vingtaine d’années faisant l’objet d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français) depuis 2015 comparaît pour des faits de violence avec arme et en réunion commis en mars 2021 au pied d’un immeuble HLM de la cité de Cassenel à Castelsarrasin (nos éditions des 31 mars et 15 avril derniers). Une affaire qui aurait pu le conduire devant une cour d’assises si deux infirmières n’avaient pas opportunément porté les premiers secours à la victime, un habitant du quartier roué de coups par quatre à cinq individus, et lardé de plusieurs coups de couteau.

Libres sous contrôle judiciaire, deux autres comparses, Ossam E. et Dhafir H., tous les deux 21 ans, sont jugés avec lui à l’occasion d’une audience spéciale du tribunal correctionnel, ce lundi. Près d’un an après les faits et la tenue d’une instruction judiciaire, il est encore bien difficile de connaître le véritable mobile de ce déchaînement de violence d’autant que le protagoniste de cette affaire Yahya Glaa écroué depuis son arrestation, nie toujours avoir donné ces coups de couteau.

(…) requérant deux ans ferme et une OQTF de 10 ans (…) Après un long délibéré de 45 minutes, le tribunal condamne Yahya aux réquisitions, Ossama à 12 mois, et Dhafir à 6 mois.

La Dépêche


Fdesouche sur les réseaux sociaux