Fdesouche

“Il n’y a pas un Français qui pense qu’il (Emmanuel Macron) n’a pas été un bon président de la République.” Voici ce qu’a déclaré Gérald Darmanin ce dimanche 6 février sur le plateau de “Questions politiques”, l’interview dominicale de France inter, franceinfo et Le Monde.

Et cela “alors qu’il y a eu deux 33 tonnes”, a imagé avec insistance le ministre de l’Intérieur, évoquant la crise des gilets jaunes puis évidemment la pandémie de Covid. “Aujourd’hui, je pense que le président est celui qui a permis à la France de traverser ces crises.”

Des éloges qui interviennent alors qu’Emmanuel Macron ne fait plus aucun secret de sa volonté de se présenter à sa réélection, et qu’il a d’ailleurs obtenu les 500 parrainages nécessaires pour être candidat à l’élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains.

D’après notre baromètre mensuel réalisé par YouGov, le chef de l’État peut effectivement se targuer de voir sa popularité se maintenir d’un mois sur l’autre à 31% d’opinions positives. Soit davantage que son prédécesseur François Hollande (18%) au même moment de son mandat.

En revanche, les 62% d’avis négatifs viennent largement contrebalancer la sortie de Gérald Darmanin, surtout si l’on prend en considération le fait que Nicolas Sarkozy, pourtant battu dans la course à la réélection, affichait un taux de satisfaction supérieur (environ 34% d’opinions favorables au terme de son mandat). 

Il n’en reste pas moins qu’Emmanuel Macron est actuellement donné largement en tête par tous les sondages sur le scrutin du mois d’avril. Ce qui explique sûrement que le chef de l’État prenne son temps avant de se déclarer. […]

Huffington Post


Fdesouche sur les réseaux sociaux