Fdesouche

De la cocaïne, du rhum, des téléphones portables et des chargeurs, une console Xbox, un ordinateur et la collection des jeux vidéo Call of Duty : voici ce que Nordahl Lelandais a pu se procurer en détention ces derniers mois, grâce à une étrange relation amoureuse qu’il a nouée avec Elisabeth, une quinquagénaire qui vient de tout raconter à nos confrères du Dauphiné Libéré. Une femme qui a rompu avec lui deux jours avant Noël, et qui semble aujourd’hui vouloir se repentir : “Je m’en veux de lui avoir procuré du bonheur, du plaisir, matériellement, affectivement, sexuellement”.

Selon son récit, Elisabeth a commencé à écrire à Nordahl Lelandais en 2019, à la suite de la reconstitution du meurtre du caporal Arthur Noyer, où une partie du public a hurlé : “A mort !” Elle a ensuite réussi à le rencontrer physiquement en mars 2020 au parloir : “Ce jour-là, il m’a fait part de ses sentiments, de son envie de nouer une relation durable, il m’a embrassée.” Au total, elle dit être allée le rencontrer de façon très assidue en détention, cumulant près de 200 visites en un an et demi.

Midi Libre

(Merci à HEctor)


Fdesouche sur les réseaux sociaux