Fdesouche

INFO LE FIGARO – L’avocat, également chroniqueur régulier dans la presse, s’engage dans la campagne de la candidate LR à l’élection présidentielle où il sera chargé de mobiliser la société civile.

LE FIGARO.- Vous allez vous engager dans la campagne de Valérie Pécresse pour cette élection présidentielle. Pourquoi avez-vous pris cette décision ?

Charles Consigny.- Valérie Pécresse est une candidate qui me plaît. Je crois à son « un tiers Thatcher, deux tiers Merkel ». Dans le tiers Tchatcher il y a la volonté de réformer l’État et de redonner la priorité au travail, et dans les deux tiers Merkel il y a la capacité à gouverner en respectant les citoyens. Valérie Pécresse donne les signes qu’elle va vraiment agir, faire les choses. Elle n’est pas là pour un numéro de communication.

Ensuite je pense qu’il faut sortir du macronisme. Emmanuel Macron s’est fait élire sur une espérance de modernité, de renouvellement de classe politique, de jeunesse, et au bout de trois semaines on s’est retrouvés avec l’Ancien Régime.

(…) Le Figaro

En complément :


Fdesouche sur les réseaux sociaux