Fdesouche

L’imam Toujgani est le produit d’un système clientéliste qu’il est temps de démanteler

Une carte blanche de signée par différentes personnalités au nom du Collectif Laïcité Yallah (*)

En début de semaine dernière, le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi, a annoncé avoir révoqué le titre de séjour du sulfureux prédicateur frérosalafiste, Mohamed Toujgani, principal imam de la mosquée Al-Khalil.

(…)

À Molenbeek, les passerelles entre prédicateurs et certains élus (PS, CDH, Ecolos) sont nombreuses et trouvent leur explication dans la fascination des uns envers les autres. La capacité des imams à mobiliser les foules donne le vertige à certains élus. À ce sujet-là dans la même enquête du Vif, Merry Hermanus l’ancien chef de cabinet de Philipe Moureaux offre encore une explication : « Que serait le vote du PS sans les appels aux votes des mosquées, de certaines ambassades et même de prédicateurs salafistes qui appelaient à voter bruyamment Moureaux en 2012 ? Sans doute moins de 10% à Bruxelles. » On comprend par-là que le système Moureaux a servi de catalyseur à l’émergence de plusieurs pouvoirs loin des fondamentaux démocratiques. Il est temps de démanteler ce système clientéliste qui contrarie l’émancipation et fait obstacle au faire société. Nous avons, déjà, perdu trop de temps. Arrêtons de faire l’autruche !

La Libre.be

>>> (*) Signataires: Ayoub Esaghir, militant associatif ; Malika Akhdim, militante associative ; Amira Barhoumi, militante associative ; Djemila Benhabib, politologue et écrivaine ; Ayoub Goumry, militant associatif ; Kaoukab Omani, éducatrice ; Sam Touzani, artiste-citoyen.


Fdesouche sur les réseaux sociaux