Fdesouche

06/01/22

Le tribunal de Bobigny a condamné ce jeudi 6 janvier six policiers à des peines allant de 6 à 12 mois de prison, dont 6 mois ferme pour certains, pour des violences et des injures racistes lors de l’interpellation d’un Égyptien en avril 2020.

Le policier, qui avait déclaré “un bicot comme ça, ça nage pas” à l’encontre de l’interpellé, a été condamné à six mois de prison avec sursis. En revanche, quatre de ses collègues ont été condamnés à 12 mois dont 6 mois ferme. Le parquet de Bobigny n’avait pas retenu les violences dans ses réquisitions, seulement les insultes et avait demandé des peines inférieures. 

Une fonctionnaire de police a été condamnée à 12 mois de prison avec sursis pour “non-empêchement des violences”. Le tribunal a accepté de joindre l’affaire sur les faits d’“injures racistes” aux citations directes de la partie civile pour les faits de “violences”.

(…)

“Je suis heureux, la justice a été faite. J’ai été lésé, agressé. Je suis content de cette décision”, s’est réjoui Samir Elgendy, la victime, à l’issue du délibéré. Concernant les faits de vol dont il faisait l’objet lors de son interpellation, l’affaire a été classée sans suite.

Huffington Post

09/05/20

Cette nuit-là, Samir se serait jeté dans la Seine par “peur de violences policières”, indique son avocat Arié Alimi (…)

Samir, 28 ans, ouvrier dans le bâtiment de nationalité égyptienne, habitant de Seine-Saint-Denis, sans papiers et qui vit depuis plus de 10 ans en France, ne parle pratiquement pas le français. (…)

L’homme qui avait essuyé des propos racistes de la part de policiers qui l’interpellaient à L’Ile-Saint-Denis, à la fin avril, affirme avoir subi des violences de leur part et a porté plainte samedi.
Menotté dès son arrivée sur la rive opposée du fleuve, le jeune homme aurait reçu “de nombreux coups de pied, poing et matraque, de la part de (…) sept ou huit” fonctionnaires, incriminant “en premier lieu” le commissaire divisionnaire d’Asnières, un officier déjà condamné pour “non-empêchement de délit” dans une autre affaire de violences policières.

Les coups continuent alors que Samir est conduit dans un fourgon, sous les insultes des policiers, puis dans le fourgon lui-même, de la part de trois policiers hommes et d’une femme qui lui aurait “écras(é) la tête au sol avec son pied”, lui “intimant (…) de s’excuser”, selon les détails de la plainte.

(…) La Dépêche


05/05/20

http://www.fdesouche.com/1371407-ccastaner

27/04/2020, 21h25

Cet homme a déclaré être Égyptien et être né en 1993. Sans papier, il avait fait l’objet d’une décision administrative d’obligation de quitter le territoire français. Et c’est justement en raison de sa situation irrégulière que « le parquet a décidé de classer la procédure pour ce motif et a levé la garde à vue dans la journée du 26 avril 2020 ». leparisien.fr



27/04/2020 00h23


27/04/2020 00h00

26/04/2020 22h45

Les fonctionnaires ont été filmés lors d’une intervention dans le cadre d’un vol en réunion à l’Ile-Saint-Denis en région parisienne.

La diffusion sur twitter d’une vidéo dans laquelle des policiers tiennent des propos racistes et offensants a provoqué dimanche la saisine de la police des polices et la colère d’un député LFI.

(…) Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux