Fdesouche

Une professeure en arrêt maladie, des camarades choqués, une collégienne de 13 ans a provoqué la stupeur et l’indignation dans sa classe en s’en prenant verbalement à Samuel Paty, le professeur d’histoire assassiné par un terroriste à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) en octobre 2020.

Les faits remontent au 17 novembre dernier, dans un collège du Mesnil-Saint-Denis. Pendant un cours d’espagnol, la professeure entend prononcer le nom de Samuel Paty par l’un de ses élèves. Interrogeant la classe sur les propos, différents adolescents désignent une des leurs. L’élève en question s’explique alors, dans les termes suivants : « ce n’est pas ma faute s’il est mort, c’est parce qu’il n’avait qu’à pas ouvrir sa bouche ».

[…]

Convoquée le 7 décembre, l’intéressée a, elle, reconnu partiellement les faits, sans prendre conscience de leur ampleur. Sa mère a confirmé devant les enquêteurs le comportement difficile et provocateur de sa fille au sein de l’établissement scolaire. Sur avis du Parquet, l’adolescente a été convoquée en Unité Éducative auprès du Tribunal (UEAT) et sera présentée à un juge des enfants le 10 janvier prochain.

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux