Fdesouche

Marine Le Pen à Varsovie : Retour sur la réunion, des partis patriotes de toute l’Europe à l’invitation du premier ministre polonais (MàJ)

10/12/2021


05/12/2021

L’alliance est définitivement en marche. Samedi 4 décembre, tout ce que l’Europe compte de partis souverainistes, conservateurs ou d’extrême droite se réunit à Varsovie, en Pologne. Objectif de cet inédit grand raout : rassembler les conditions nécessaires en vue d’une prochaine alliance de tous les partis rassemblés au Parlement européen. Cette réunion polonaise est la deuxième étape d’un processus d’union engagé en juillet dernier, lorsque les quinze partis concernés avaient signé une tribune en faveur d’un grand rassemblement.

Marine Le Pen, représentante du Rassemblement national (RN) à Varsovie, a indiqué aux journalistes que ces formations politiques participent à cette réunion, dont l’objectif est de créer « ce grand groupe » au Parlement européen où elles sont actuellement scindées en deux groupes distincts. « On peut envisager avec optimisme dans les mois qui viennent le débouché si vous voulez de cette force politique » qui, si elle voit le jour, « sera la deuxième force au sein du Parlement européen », a déclaré la candidate à l’élection présidentielle en France en avril prochain.

Le Point

Quelques tweets de Marine Le Pen à l’occasion de son voyage en Pologne ci-dessous :

Avec Jarosław Kaczyński, Président du parti présidentiel polonais « Droit et justice », nous partageons la même volonté de faire l’Europe des nations. J’ai été très honorée de m’entretenir avec lui lors de ce sommet.

À Varsovie, l’avenir de l’Europe s’écrit aujourd’hui. Avec de nombreux leaders de partis souverainistes européens, les discussions avancent pour aboutir à une meilleure coopération de toutes les forces patriotes au Parlement européen.

Au Mémorial des victimes du ghetto de Varsovie, nous nous sommes recueillis en présence de la Garnison militaire de Varsovie pour rendre hommage à la résistance juive polonaise, qui le 19 avril 1943 se soulevait contre les nazis.

Devant le Monument au Massacre de Katyn, nous avons rendu hommage aux 20 000 Polonais tués au printemps 1940 par le régime soviétique parce qu’ils étaient considérés comme hostiles à l’idéologie communiste. Le devoir de mémoire nous oblige à ne jamais oublier ces massacres.


Fdesouche sur les réseaux sociaux