Fdesouche

Alors qu’Anne Hidalgo vient de se déclarer favorable à une primaire de la gauche, des soutiens assurent que l’ex-garde des Sceaux n’a pas renoncé à s’impliquer dans la campagne. Et n’aurait pas renoncé à s’aligner.

La percée d’Éric Zemmour et l’enlisement des candidatures à gauche la pousseraient à réfléchir.

Ces derniers jours, elle a multiplié les signaux d’intérêt sur la course à l’Élysée, vingt ans après sa candidature à la magistrature suprême (2,32 % en 2002).

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux