Fdesouche

07/12/2021

Les questionnements sur sa santé mentale semblent se confirmer. Après un peu plus de 24 heures de garde à vue, qui a été levée ce mardi, l’assassin présumé du gardien du foyer Adoma de Nogent-sur-Oise (Oise) a été interné en hôpital psychiatrique, à Fitz-James. Dans le cadre de l’information judiciaire ouverte par le parquer de Senlis, de nouvelles expertises auront lieu pour statuer sur le discernement de cet homme, âgé d’une trentaine d’années et de nationalité soudanaise. Il s’agira aussi de déterminer s’il est accessible ou non à une sanction pénale.

En début de matinée ce lundi, ce dernier s’était présenté aux agents de la police municipale de Nogent-sur-Oise. Les vêtements tachés de sang, il avait avoué avoir tué un personnel du foyer Adoma, résidence qui accueille notamment des migrants. « Le décès pourrait être consécutif à un égorgement », indiquait le procureur de la République de Senlis Jean-Baptiste Bladier. Placé en garde à vue, il aurait également admis être l’auteur de l’incendie de la chambre où il logeait.

Quelques heures après les faits, les propos tenus par le mis en cause interrogeaient toutefois les enquêteurs. Selon une source proche de l’enquête, il aurait déclaré « entendre des voix ». Est-ce cela qui a poussé ce résident du foyer Adoma à s’en prendre au gardien ? « Visiblement, il faisait une fixette sur lui », note un policier. Les témoins rencontrés dans la foulée du drame évoquaient un homme « pas normal » et qui « ne se mélangeait pas aux autres ».

Le Parisien


06/12/2021

Les faits se sont déroulés ce lundi matin au sein du foyer Adoma de Nogent-sur-Oise. L’auteur présumé des faits, qui aurait également mis le feu à la résidence, a été placé en garde à vue. « Aucun de ses propos ne laisse apparaître une quelconque motivation qui serait liée à une radicalisation », précise le procureur de la République.

[…]

« On a vu ce corps allongé vers l’entrée du foyer »

« Tout cela vient de se produire et les circonstances sont encore un peu confuses », souligne un officier de police. Selon les premiers éléments récoltés sur place, l’incendie aurait débuté en début de matinée. « J’ai été réveillé vers 8 heures à cause des bruits des gens inquiets dans la résidence. Tout le monde sortait. Et quand on est arrivés en bas, on a vu ce corps allongé vers l’entrée du foyer », relate un résident.

Foyer Adoma incendie meurtre Nogent-sur-Oise

Selon plusieurs sources, la victime aurait été « égorgée ». D’après un résident, il s’agirait d’un des gardiens du foyer qui aurait eu un différend avec son agresseur, un homme né en 1988 d’origine soudanaise. Celui-ci a été interpellé par les policiers dans la foulée. Du côté des habitants du foyer, c’est la sidération. « On ne comprend pas », réagit l’un d’eux, décrivant la victime comme un « homme adorable, une crème qui ne manque jamais de respect à personne ».

[…]

Le suspect serait en situation irrégulière en France depuis 2015. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Creil.

Le Parisien / Actu17


Fdesouche sur les réseaux sociaux