Fdesouche
Les 10-15 ans majoritairement séduits par les théories du complot, selon une étude

Dans une étude publiée mercredi, et réalisée par l’institut de sondages CSA pour Milan Presse, 85 % des jeunes de 10-15 ans interrogés sont séduits par au moins une théorie du complot et un quart estiment que “ce n’est pas impossible que les médias nous manipulent”. 

Il y a une certaine porosité des théories du complot parmi ce public, car les jeunes “s’informent sur les canaux de diffusion privilégiés” par les complotistes (réseaux sociaux, Youtube…) pour faire prospérer leurs théories, explique Jérémie Peltier, directeur des études à la Fondation Jean-Jaurès. Il y a par ailleurs “quelque chose de gratifiant à croire dans une théorie du complot”.

www.francetvinfo.fr


L’enquête réalisée par Milan Presse est inédite sur cette tranche d’âge. Si la population des jeunes adultes (18-35 ans) est bien documentée, ce n’est pas le cas de celle des adolescents âgés de 10 à 15 ans, jamais interrogés jusqu’ici sur leurs croyances et leurs sources d’information.

Ce que révèle l’enquête Première source d’information des 10-15 ans : la famille 84% des adolescents interrogés la citent, et 30% d’entre eux la déclarent comme premier canal d’information. Elle est suivie de la télévision pour les 10-13 ans, et des réseaux sociaux pour les 14-15 ans. Une posture de doute systématique sur la crédibilité de l’information 9 adolescents sur 10 considèrent qu’il est facile de déformer une information. Après réception d’une information, il arrive à 61% d’entre eux de s’interroger sur la véracité d’une information avant de la diffuser autour d’eux et à 55% d’émettre l’hypothèse qu’il s’agit d’une fake news. Mais bien qu’ils s’interrogent régulièrement sur les informations qu’ils reçoivent, les adolescents recherchent rarement leur source (69% « jamais » ou « rarement »). Une forte perméabilité aux théories du complot En termes de croyances, ¼ des 10-15 ans estiment qu’il est possible que les médias nous manipulent. 23% croient au fait que le ministère de la santé et les laboratoires pharmaceutiques sont de mèche pour nous cacher la vérité sur les risques des vaccins. 13% pensent que des sociétés secrètes gouvernent le monde. Au global, 85% envisagent l’existence d’au moins une théorie du complot (réponses « c’est possible » ou « c’est peut-être possible ») et plus d’1/3 croient à au moins une théorie de manière plus certaine (réponse « c’est possible »).

Milan Presse


Fdesouche sur les réseaux sociaux