Fdesouche

Hazem El Moukaddem a diffusé le programme de la visite du candidat encore putatif à la présidentielle quelques heures avant son arrivée à Marseille le 26 novembre. Sympathisant de la France insoumise, l’activiste a participé à des « opérations coups de poing » contre les « fachos » par le passé.

« Ami-es , Eric Zemmour sera parmi nous aujourd’hui. Marseille à toujours était (sic) une terre d’accueil, faisons honneur à notre réputation et soyons nombreux pour lui faire coucou !! Partagez !! » C’est par ce message agrémenté du programme de son séjour, publié sur Facebook et relevé par Boulevard Voltaire, que le militant d’extrême gauche Hazem El Moukaddem a annoncé, plusieurs heures auparavant, la venue d’Eric Zemmour dans la cité phocéenne, le 26 novembre, une visite émaillée de violences antifas, d’actes de vandalisme et de l’agression d’un cameraman du média Livre Noir. « Big up aux jeunes du Panier qu’ont bloqué les passages. Grâce à eux, zemour n’a pas pu mettre un pied dans leur quartier », s’est-il félicité depuis. Ces derniers jours, Olivier Ubeda, directeur national des événements d’Eric Zemmour, a accusé plusieurs journalistes d’avoir transmis aux militants d’extrême gauche le programme livré sous embargo à la presse du déplacement du candidat encore putatif à la présidentielle.

Comme le rapportait Valeurs actuelles en 2018, Hazem El Moukaddem est un proche du député de Marseille, leader de la France insoumise et candidat à l’Elysée en 2022 Jean-Luc Mélenchon, dont il assure régulièrement la sécurité localement. Avec sa carrure de déménageur, son crâne rasé et sa barbe bien taillée, cette figure antifasciste bien connue de la cité phocéenne et admirateur d’anciens terroristes d’extrême gauche est aussi le patron de la salle de concert Le Molotov, point de ralliement de la mouvance radicale. « Hazem donne effectivement un coup de main en termes de sécurité à Marseille, assumait le cabinet du parlementaire, sollicité à l’époque. Jean-Luc Mélenchon ne bénéficie pas de service de protection officiel, c’est donc lui, quand il y a un déplacement, qui s’assure qu’il n’y a pas de risques. Il nous fait profiter de sa connaissance des menaces d’extrême droite identitaire », ajoutait une conseillère du député.

Un sympathisant de la France insoumise

Contacté par nos soins, le gros bras de 37 ans confirmait aussi être « un sympathisant LFI faisant partie du service d’ordre ». « Je suis présent bénévolement afin de repérer la présence de militants d’extrême droite susceptibles d’agresser M. Mélenchon », précisait ce membre du Collectif Nosotros, un groupe antifa qui célèbre Che Guevara, Karl Marx et Clément Méric. Il y a quelques années, c’est lui pourtant qui participait à des « opérations coups de poing » contre les « fachos », confiait une source locale. « Des expéditions punitives ont aussi été lancées depuis Le Molotov contre un local identitaire tout proche. » En 2014, l’activiste originaire du Liban, propalestinien et pro-migrants, organisait même une “soirée hommage à Charlie Bauer”, ex-complice de Mesrine et du bandit Pierre Goldman, avec en invités vedettes les terroristes d’extrême gauche condamnés Yves Peyrat (Francs-tireurs partisans) et Jean-Marc Rouillan (Action directe), présentés comme des « prisonniers politiques ».

Ce mercredi, Hazem El Moukaddem racontait sur son blog « le séjour marseillais de Zemmourinho » et partageait « le récit de cette folle journée », suivant à la trace l’essayiste. Extraits : « 12 h 30 je me dirige au Panier afin d’informer les habitants de la venue d’Éric. Je vous l’ai dit je suis un fan non exclusif. Je partage les bonnes infos », « Les jeunes du quartier n’ont pas perdu de temps. Ils commencent déjà à barricader le passage pour faire barrage à Eric. J’apprends qu’entretemps Éric a tenté de déjeuner rue Breteuil. Il a causé une mini émeute, intervention des CRS etc… », « J’interpelle Éric à ce moment-là, il semble mal à l’aise, refuse la discussion et accélère le pas. Ils sont suivis par les jeunes du panier qui scandent des slogans antiracistes et quelques mots de douceur », « Le doigt d’honneur de zemmour ne me choque pas, c’est son discours haineux qu’il matraque depuis des années dans les chaînes Bolloré qui me choque. Il est bon de voir que partout où il est passé, les habitants, commerçants et passants marseillais l’ont rejeté. »

Valeurs Actuelles



Fdesouche sur les réseaux sociaux