Fdesouche

La lutte contre la criminalité, la transition climatique et un Etat-providence renforcé. Magdalena Andersson a ainsi fixé les priorités du gouvernement social-démocrate qu’elle dirige depuis ce mardi. Trois domaines dans lequel elle a promis une « action forte », avec les législatives de septembre 2022 en ligne de mire.

Au lendemain de son adoubement par le Parlement , la première femme à diriger un gouvernement suédois a tenté d’expliquer, devant les mêmes députés, en quoi le sien serait plus efficace que le précédent, dans lequel elle avait siégé pendant sept ans en tant que ministre des Finances. Un exercice délicat.

Durcissement des peines

Dans son discours de politique générale, la successeur de Stefan Löfven, lui aussi social-démocrate, a tenté de convaincre qu’avec elle, le pays irait « de l’avant, pas à pas, réforme après réforme. Car la Suède peut mieux faire ». Et la Première ministre de placer en tête de ses priorités la lutte contre la criminalité, ce « poison qui menace notre mode de vie ».

Citant un bilan national de 290 fusillades ayant fait « 42 morts, dont beaucoup de jeunes hommes » (sans préciser pendant quelle période), elle a annoncé, entre autres, un durcissement des peines, y compris contre les mineurs. Non sans souligner que l’objectif de 10.000 nouveaux policiers, fixé par le gouvernement Löfven, était « en passe d’être atteint ».

[…]

Les Echos


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux