Fdesouche

Le 13 février 2021, une cliente de banque âgée de 58 ans dépose plainte, expliquant aux gendarmes de Roye qu’elle avait demandé à sa conseillère bancaire de placer 20 000 euros deux mois plus tôt, que c’est son mari qui a signé les documents sans s’attarder sur leur contenu, et qu’elle s’est rendu compte que son argent avait été détourné au profit d’un autre client. Le lendemain, le 14 février, la conseillère visée, et une amie, qui travaillait à Noyon pour une autre banque, déposent plainte à leur tour, à Lille (Nord), expliquant faire l’objet de menaces contre la remise de fortes sommes d’argent, par des « Africains », et que pour s’exécuter, elles avaient d’abord donné leur propre argent avant de se servir dans les comptes de leurs clients. Avec ces deux plaintes, c’est une affaire financière sortant de l’ordinaire qui vient d’éclater.

[…]

Elles disent avoir été menacées

Les deux conseillères ont reconnu les faits, qui se sont déroulés entre septembre 2020 et février 2021. La semaine dernière, elles étaient devant le tribunal d’Amiens pour répondre d’escroqueries et d’abus de confiance. L’une d’elle était en pleurs à la barre. Leur procès est renvoyé à septembre 2022, un délai long qui se justifie par le fait que le tribunal voudrait disposer d’éléments précis sur les causes des agissements des deux prévenues. Et donc de bénéficier des avancées de la deuxième enquête menée dans le cadre de cette affaire. Une information judiciaire est ouverte dans le Val de Marne visant les « Africains ». Les investigations ont établi que les deux conseillères ne se sont pas enrichies, qu’elles sont même dans une situation financière très difficile.

[…]

Courrier Picard


Fdesouche sur les réseaux sociaux