Fdesouche

Dans la nuit du 17 au 18 novembre, aux alentours de 2 heures du matin, les sapeurs-pompiers sont amenés à intervenir au foyer Prahda (Programme régional d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile géré par Adoma) de Chasse-sur-Rhône, près de Lyon.

Une femme vient de les prévenir que sa nièce, âgée de 4 ans, a été agressée sexuellement. Dans la foulée de cet appel, les gendarmes sont alertés. Sur place, les enquêteurs recueillent les premiers éléments auprès des proches de l’enfant. La petite fille s’était levée pour se rendre seule aux toilettes, situées à l’étage de cet ancien hôtel transformé en foyer d’accueil depuis quatre ans. Quelques instants plus tard, la fillette est revenue en pleurant auprès de sa mère, tout en lui disant qu’elle avait mal à l’entrejambe : son agresseur aurait tenté de la violer tout en lui appliquant une main sur la bouche. Les enquêteurs mènent dans la foulée les premières constatations et auditionnent les personnes alors présentes.

Leurs investigations se soldent par l’interpellation d’un Afghan âgé de 24 ans, hébergé dans cette même structure. Placé en garde à vue, le jeune homme aurait nié les faits, assurant qu’il était en train de dormir dans sa chambre quand la mère de la fillette est venue lui demander des comptes. Au regard de la nature criminelle des faits, le parquet de Vienne s’est dessaisi au profit du pôle criminel de Grenoble, devant lequel le jeune ressortissant afghan a été déféré dimanche 21 novembre.

[…]

Le Progrès


Fdesouche sur les réseaux sociaux