Fdesouche

Le président du Sénat, Gérérd Larcher, a décidé de rester neutre dans la course à l’investiture qui agite Les Républicains en vue de 2022. Il assure toutefois qu’il s’engagera pleinement dans la campagne une fois que sa famille politique aura désigné son champion. Même si c’est Eric Ciotti qui sort vainqueur de la primaire.

Presque deux heures. C’est le temps passé à discuter d’immigration et de sécurité durant le deuxième débat des candidats à la primaire des Républicains, dimanche 14 novembre, sur les deux heures et demie initialement prévues par BFMTV. Si ces thèmes ont toujours été la prédilection de la droite, rarement ils ont phagocyté à ce point un débat politique.

A tel point que cela ne peut plus durer, estime un ténor de ce camp. Interrogé par Public Sénat, mardi 16 novembre, sur ces “débats des candidats LR trop centrés sur l’immigration et la sécurité”, le président du Sénat Gérard Larcher a tenu à recentrer un peu sa famille politique.

“Je ne regrette pas en l’état” cette focalisation, a d’abord soufflé le ténor de la droite, avant d’ajouter: “Mais il va falloir qu’on parle santé, va falloir qu’on parle de collectivités territoriales, d’une question extrêmement importante qui est le logement, du défi de nos outre-mer…”. […]

huffingtonpost


Fdesouche sur les réseaux sociaux