Fdesouche

La violence avait explosé pour un regard. Ce qui arrive parfois entre jeunes, moins souvent entre adultes… Le père et son fils avaient eu la main leste à l’encontre de leur voisin de Bezons qui avait été roué de coups avec une matraque. Ses blessures lui avaient occasionné pas moins de 30 jours d’incapacité. Ses agresseurs, qui sont âgés de 60 et 20 ans, ont été condamnés par le tribunal correctionnel ce vendredi.

Le père, Mohamed O., qui avait manié la matraque mais ne se souvient de rien, a écopé de 10 mois de prison dont 7 avec sursis. La partie ferme, il devra l’effectuer à domicile et sous bracelet électronique, tout comme son fils, Rabih, à l’origine de la rixe mais auteur de violences moindres. Il a été condamné à 3 mois de prison ferme par le tribunal qui a aussi révoqué 2 mois de prison avec sursis d’une précédente peine pour stupéfiants.

« Je vais te tuer, tu vas déménager »

[…]

« Il m’a mal regardé, a reconnu le fils à l’audience. Cela faisait plusieurs jours, comme un harcèlement. Un regard appuyé, méchant. Il est venu au contact. Je lui ai demandé ce qu’il avait à me regarder. On s’est bousculé, mais je ne l’ai pas touché. » Le tribunal n’a pas été convaincu et l’a déclaré coupable. « La violence est injustifiable, peu importe la situation », avait estimé le procureur, évoquant des faits « méprisables » et un « acharnement intense ».

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux